Éco-Business

Développement touristique : la destination pose les bases de son offre

Une convention multipartite de mise en œuvre du Schéma de développement touristique (SDT) de Drâa-Tafilalet a été déjà validée. D’une valeur de près de 1,4 MMDH, ce programme avait adopté une approche territoriale de construction d’écosystèmes touristiques. Dans un premier temps, un programme prioritaire étalé sur 2022-2024 a été lancé à travers la mobilisation de 319 MDH, alors qu’un programme complémentaire sur 2025-2027 sera doté de 972 MDH.

Energie et mines, agriculture et produits de terroir, tourisme et cinéma… La Région Drâa-Tafilalet mise gros sur ces moteurs historiques de croissance. Dans ce sens, une attention particulière a été accordée au développement de l’activité touristique. Le Schéma de développement touristique (SDT) de Drâa-Tafilalet porte l’ambition de doubler le nombre de visiteurs nationaux et internationaux d’ici 2030 au sein de la région et d’augmenter la durée de séjour (DMS) à une moyenne de 2,5 jours. A cet égard, une convention multipartite de mise en œuvre, dudit SDT, a été déjà validée lors de la session ordinaire de mars du Conseil régional de Drâa-Tafilalet afin de décliner ce programme d’un montant de 1,4 MMDH. Le but est de faire émerger une destination basée sur l’écotourisme au Maroc en y développant un produit «désert & nature».

Ce positionnement représente, selon la Société marocaine d’ingénierie touristique (SMIT), qui a élaboré ce programme, la centralité de l’offre touristique régionale autour duquel graviteront d’autres positionnements complémentaires qui enrichiront l’offre et l’expérience proposées, notamment à travers un tourisme de culture et un tourisme de niche. Toujours selon la SMIT, ledit SDT avait adopté une approche territoriale de construction d’écosystèmes touristiques différenciés et complémentaires en procédant à une analyse profonde de l’ensemble des ressources de la région.

Ces écosystèmes seront érigés en tant que marque territoriale et positionneront la région en termes d’affectifs et de symboliques afin de plonger le client potentiel dans un univers d’expérience touristique évoquant l’identité, le système de valeurs et l’ambiance rattachée à la destination de Drâa-Tafilalet marquée par son produit où se mêlent Désert, Oasis et Montagne. Dans cette optique, des études conceptuelles relatives à l’ensemble des écosystèmes touristiques ont été réalisées pour mettre en valeur les facettes touristiques de la région.

Déclinaison de l’offre régionale : la SMIT se mobilise
Lesdites études ont conduit, de facto, à une déclinaison de la thématique régionale «Oasis Trésor du Maroc», en ce qui concerne le tourisme rural au niveau du territoire de Drâa-Tafilalet, sous cinq thématiques. Il s’agit des Jardins Oasis à Errachidia, les remparts Oasis à Midelt, le Géoasis à Tinghir, les Oasis Solar à Ouarzazate et la Cure Oasis à Zagora.

Afin d’assurer la mobilisation des fonds nécessaires pour la mise en place de ce programme, la SMIT a poursuivi, dans un premier temps, pour le compte de la Région, une approche d’investissement qui prend en charge, via des fonds publics, tous les équipements non marchands et les équipements marchands pilotes à confier en gestion aux jeunes de la région. Des primes seront également mises en place pour la TPME touristique.

Cette structuration financière permettra, dans un second temps, d’améliorer l’attractivité de la région pour les investissements privés. Outre la promotion autour de la destination, le programme favorise aussi une communication concernant le produit. Il vise à déterminer les composantes réelles de l’offre et à valoriser et démarquer la destination Drâa-Tafilalet.

Dans ce sens, un programme basé sur cinq étapes touristiques a été conçu pour faciliter le choix du consommateur. Elles correspondent à cinq projets touristiques structurants pour faire immerger les écosystèmes touristiques oasiens, notamment l’Eco Resort Jardin Oasien à Sijelmassa qui mobilisera 53 MDH, le Grand Mirador d’Atlas à Midelt auquel sera alloué 45 MDH, le Géoasis des gorges de Todgha (50 MDH), le projet Oasis Solar Cinéma à Sekoura (16 MDH), ainsi que le projet de Cure Sablothérapie à Zagora (33 MDH).

Pour garantir un fort maillage des circuits touristiques de la Région et favoriser la perception de la singularité du tourisme oasien auprès des touristes, il a été fondamental d’assurer une meilleure visibilité touristique des oasis via un dispositif communicationnel avec un investissement public de 22 MDH. Ce dispositif sera mis en place via un nouveau procédé de signalisation touristique interactif pour traduire et interpréter exhaustivement toutes les ressources et les facettes touristiques des oasis de Drâa-Tafilalet.

La SDRT, chef d’orchestre
Aussi, le programme prévoit, entre autres, la mise en place de mécanismes dédiés à la création d’appui à l’accélération du développement de l’hébergement touristique alternatif au niveau du monde rural. Et ce, par la création d’un fonds touristique de 50 MDH, dont la finalité est d’encourager l’investissement privé dans les différentes étapes des circuits touristiques de la région.

Ce mécanisme concernera une variété d’hébergements touristiques portés par des jeunes et des femmes qui bénéficieront de l’octroi d’une prime allant jusqu’à 20 % du montant global de l’investissement pour développer des projets novateurs en termes d’hébergement (les jardins lodges, les perchés lodges, les géo-lodges, les lodges solaires et les lodges de sable).

Un autre mécanisme sera acté dans le cadre dudit programme qui sera dédié à soutenir l’entrepreneuriat dans les services touristiques et de renforcer les compétences pour favoriser le développement de l’offre de services et des animations touristiques portées par un tissu de TPME à l’échelle locale.

Parallèlement, le programme propose aussi la valorisation touristique des sites incontournables de la région. Par ailleurs, la réalisation du programme a été conçu dans la perspective d’activer la Société de régionale de développement touristique (SDRT) qui jouera le rôle d’organe de gestion de la destination de planification stratégique, de coordination et de gestion des activités. Ladite SDRT assurera, également, la mission du maître d’ouvrage délégué des projets.

Pour rattraper le retard au niveau de la région en matière de développement touristique, il a été convenu, dans un premier temps, de lancer un programme prioritaire 2022-2024 avec un investissement global de 319 MDH. Il englobe des projets dont le foncier a été préalablement identifié et dont les études conceptuelles sont préétablies. Ainsi un programme complémentaire 2025-2027, dont l’investissement global est estimé à 972 MDH, sera amorcé progressivement.

Yassine Saber / Les Inspirations ÉCO

Lions de l’Atlas : Comment Walid Regragui a métamorphosé l’équipe ?



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page