Éco-Business

Dakhla-Oued Ed-Dahab : un appui considérable au secteur énergétique

La région mobilise près de 90% du foncier réservé au secteur énergétique au niveau national. La réserve foncière de la région forme plus de deux tiers de la surface mobilisée pour l’investissement.

Plusieurs indicateurs attestent de la forte intégration de la région de Dakhla-Oued Eddahab dans l’amélioration de la réserve foncière dédiée à l’investissement au Maroc. En effet, le dernier bilan établi par l’Exécutif montre que la carte d’implantation des projets reste largement dominée par cette région, qui est devenu en l’espace de quelques années la destination préférée des investisseurs. Ainsi, près de 77% de la superficie mobilisée pour l’investissement au Maroc est concentrée au niveau de la région de Dakhla-Oued Eddahab, soit 3.928 ha pour la réalisation de 99 projets. Le volume des investissements a atteint, en 2020, plus de 3,2 MMDH, avec la création à terme de 3.193 emplois. La mobilisation du foncier réservé à l’investissement a particulièrement profité au secteur de l’énergie, soit 90% de la superficie mobilisée au profit de cette région.


Pour le secteur agro-industriel, la région de Dakhla a bénéficié, à elle seule, de 94% de la superficie mobilisée au profit de cette branche durant l’année 2020, soit 236 ha, pour un investissement de 219 MDH, et la création de 505 emplois.  À noter que la même cadence exceptionnelle a été constatée pour le secteur industriel, avec 29% de la surface mobilisée au niveau national qui se situe dans le périmètre régional de Dakhla-Oued Eddahab. Les indicateurs sont aussi prometteurs pour la vocation touristique de la région, grâce à la surface qui a été mobilisée durant l’année 2020 et qui représente 93%. Le même rythme a été maintenu durant cette année 2021. Le diagnostic réalisé pour le premier semestre de cette année indique que 386 ha supplémentaires ont été mobilisés pour le secteur de l’industrie en vue de réaliser 42% des projets d’un investissement global de l’ordre de 1,8 MMDH, avec une implantation de l’ensemble des chaînes de valeur au sein de la région. Les deux régions, celles de Lâyoune et Dakhla, concentrent plus de 76% des projets durant le 1er trimestre de cette année, selon la déclinaison régionale des investissements nationaux qui ont été validés. Pour le secteur de l’énergie, le bilan provisoire laisse dégager le très bon comportement de la région, avec 6.860 ha qui ont été trouvés pour l’implantation de 58 projets, et devant drainer un investissement de 3,8 MMDH.

Younes Bennajah / Les Inspirations ÉCO Docs

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page