Éco-Business

Croissance : +1,4% pour le HCP au 4e trimestre 

Peu de risque d’amélioration du taux de croissance économique au 4e trimestre. Pour le Haut commissariat au Plan (HCP), «la demande étrangère adressée au Maroc continuerait de se modérer, pour clôturer l’année avec une croissance de +4%, au lieu de +9,6% une année auparavant».

Il estime donc que la contribution de la demande extérieure nette à la croissance resterait négative». Elle amputerait cette dernière d’un point au quatrième trimestre 2022 dans un contexte de ralentissement de l’activité mondiale. Le salut pourrait encore une fois venir de la consommation nationale. Il est prévu que la demande domestique maintienne son soutien à la croissance grâce, essentiellement, à la consolidation prévue des dépenses de consommation des administrations publiques. D’où la prévision de maintien de la progression de la consommation des ménages de 2,6%, au quatrième trimestre, dans un contexte de légère inflexion des prix à la consommation.

Parallèlement, les dépenses d’investissement devraient pâtir de cette situation. Échaudés, les chefs d’entreprise vont, sans nul doute, se montrer plus prudents vis-à-vis du resserrement des conditions financières et des perspectives de retournement de la conjoncture internationale. Il est donc probable que la valeur ajoutée hors agriculture s’accroisse de 3,3%, en glissement annuel. Elle serait surtout portée par les branches tertiaires, dont la contribution à la croissance économique globale s’élèverait à +2,6 points. Tenant compte d’une baisse de 15,8% de la valeur ajoutée agricole, l’activité économique afficherait une croissance de 1,4%, en variation annuelle, au quatrième trimestre de l’année.

Baisse des prix du carburant : 1 milliard de DH de perte pour les distributeurs



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page