Éco-Business

Crédit habitat : les banques souples sur l’apport personnel

La double baisse des taux d’intérêt et des prix des biens, la carotte fiscale et l’effet de rattrapage ont propulsé la production de crédit à l’habitat à un nouveau sommet. Dans le même temps, les exigences des banques, en termes d’apport personnel, sont restées stables d’une année à l’autre, à 15% en moyenne. Le ratio LTV (rapport entre montant du crédit initial et valeur d’acquisition du bien financé) s’est ainsi stabilisé à 85%. 30 MMDH ! La production de crédit...
LesEco.ma

Besoin de lire cet article réservé aux abonnés ?

Visionnez une courte vidéo publicitaire ou abonnez-vous !

OU

Déjà abonné ? Connectez vous

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page