Éco-Business

COP 22 : Le Forum de la mer anticipe les débats

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Un programme riche en débats et activités sous formes de séances plénières, d’ateliers avec des experts nationaux et internationaux, des conférences ainsi que des projections de films est proposé jusqu’au 8 juin.   La COP22 sera aussi au coeur de  l’actualité.


La 4e édition du Forum de la mer à El Jadida a été lancée mercredi dernier. La thématique retenue pour cette année se veut être dans la lignée de la COP22 sur les changements climatiques et les répercussions sur la mer. Durant 4 jours donc, 4 au 8 mai, les organisateurs ont prévu un programme riche en débats et activités sous forme de séances plénières, d’ateliers avec des experts nationaux et internationaux, des conférences ainsi que des projections de films, des lectures publiques et d’autres activités culturelles, sportives, ludiques et éducatives et qui inviteront les participants et le grand public à mieux comprendre les enjeux et réfléchir pour changer les façons d’échanger, les modes de pensées, les modes de gouvernance et les modèles économiques pour la préservation et au développement durable de notre environnement marin à la fois riche et fragile.

Le programme de cette édition prévoit également des activités de sports nautiques et de plage avec sensibilisation au développement durable à plus de 3.000 enfants. Un rassemblement de bateaux est aussi prévu au port d’El Jadida et un concert de musique en partenariat avec l’Institut français d’El Jadida au Théâtre Afifi. «Nous sommes dépendants de nos mers et de nos océans, mais il faut faire face aux menaces de l’élévation du niveau de la mer et à la surpêche», indique, lors de l’ouverture du forum, Rupert Joy, chef de la délégation de l’Union européenne au Maroc. Et d’ajouter que la COP22 est une réelle opportunité pour la mer en sachant que les émissions des navires vont augmenter de 200% à 250% à l’horizon 2050. «La mer change, mais malheureusement pas dans le bon sens», intervient pour sa part, Michael Millward, représentant résident de l’Unesco au Maroc. Selon ce dernier, l’océan avale plus de 25% du CO2 et plus de 93% de la chaleur dégagée par l’homme.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page