Éco-Business

Chakib Achour : “L’usine 4.0 est l’avenir de l’industrie marocaine ”

Chakib Achour.
Directeur marketing et stratégies de Huawei Technologies au Maroc.

La période post-Covid-19 sera marquée par des investissements massifs dans les nouvelles technologies pour transformer les moyens de production. Meneur de premier ordre de l’industrie 4.0, Huawei apporte aujourd’hui son soutien à l’industrie marocaine pour réussir le passage à une industrie connectée.


20 ans après son implantation dans le royaume, comment s’articule la vision du groupe Huawei au Maroc et en Afrique ?
Au Maroc et ailleurs, nous sommes encore et toujours animés par les mêmes visions et ambitions. De manière globale, Huawei se met à la disposition des pays dans lesquels il opère afin de contribuer à développer l’écosystème TIC et partager sa vision et son savoir-faire technologique pour un développement durable du secteur. En faisant de la satisfaction des besoins de nos clients marocains un objectif sacré, nous avons réussi à répondre avec succès aux attentes des opérateurs de télécommunication tout au long des 20 dernières années.

Aujourd’hui, nous pouvons nous prononcer fièrement comme étant le premier fournisseur d’équipements dans le domaine des TIC au Maroc. Par ailleurs, le groupe Huawei est leader mondial du marché des solutions dans le domaine des technologies de l’information et des communications (TIC). Au niveau de l’Afrique, le groupe Huawei dispose d’environ 70% des parts de marché des infrastructures, sans oublier qu’à la fin de 2020, Huawei a conclu plusieurs contrats avec plusieurs pays du continent pour le déploiement de la 5G.

Au Maroc, Huawei compte trois secteurs d’activité principaux, à savoir la fourniture de réseaux de télécommunication aux opérateurs (Carrier Network Business Group), la fourniture de solutions aux institutions publiques et entreprises (Enterprise Business Group) et la fourniture de terminaux mobiles au grand public (Consumer Business Group).

Malgré la crise liée à la pandémie de Covid-19, Huawei continue de miser sur le marché marocain. Qu’est-ce qui rend ce marché aussi stratégique pour votre groupe ?
Au Maroc, notre entreprise poursuit patiemment ses investissements en apportant les technologies et infrastructures TIC de pointe à la population. Le marché marocain bénéficie d’une stabilité politique, d’avancées économiques et sociales ainsi que de ressources humaines qualifiées qui lui permettent d’offrir un contexte très favorable aux investissements. Récemment, la crise engendrée par la pandémie de Covid-19 a agi comme un révélateur des besoins et des opportunités de la transformation digitale. Dans ce contexte singulier, nous sommes plus que jamais à l’écoute de nos clients et partenaires. Notre objectif est de comprendre leurs besoins stratégiques pour les aider à les relever avec succès.

Chez Huawei, nous sommes convaincus que la relance économique post-Covid-19 sera marquée par une rude concurrence, dans laquelle les nouvelles technologies auront un rôle salutaire. Un nombre considérable d’entreprises ont, en effet, déjà investi massivement dans les nouvelles technologies pour transformer leurs moyens de production.

Au travers de nos diverses solutions et avancées en matière de cloud, big data et d’intelligence artificielle, révélées lors du «Huawei Connect», organisé en septembre dernier dans la ville de Shanghai en Chine, nous aspirons à accompagner au mieux nos clients et partenaires marocains pour la mise en place de plateformes ouvertes, flexibles et sécurisées au sein desquelles ils peuvent se développer et prospérer. Selon la Banque mondiale, 16 à 20% d’investissement dans les TIC peut entraîner une croissance de 1% du PIB au Maroc. Le royaume peut devenir un hub africain de l’industrie 4.0. L’ usine connectée, robotisée et intelligente est l’avenir de l’industrie marocaine.

Justement, en parlant d’industrie, vous êtes partenaire de la 9e édition du Forum-exposition international de la plasturgie. Comment l’industrie 4.0 peut-elle accélérer la croissance du secteur de la plasturgie au Maroc ?
Comme pour d’autres secteurs, tels que la médecine ou l’agriculture, Huawei Maroc veut participer à la transformation de l’industrie de la plasturgie en industrie 4.0. Ce secteur, qui emploie actuellement environ 75.000 personnes et ambitionne de réaliser un chiffre d’affaires dépassant les 30 milliards de dirhams en 2025, avance à pas rassurés vers une vraie transformation des méthodes de production.

En tant que partenaire de la 9e édition du Forum-exposition international de la plasturgie, nous sommes en train de bâtir le socle d’un échange de longue durée pour moderniser le secteur. Caméra de contrôle intelligente, réalité augmentée, robotisation des chaînes de production et de transports… Les solutions sont infinies. Aujourd’hui, la connectivité est la base des usines intelligentes («Smart Factory»). Sur ce point, Huawei accompagne les PME et grandes entreprises mondiales dans le développement d’une connectivité rapide, sûre et efficace. L’heure est aujourd’hui à la 4+ et à la 5G. Cette dernière génération sera la pierre angulaire de toute transformation d’industrie 3.0 en industrie 4.0. 

Sanae Raqui / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page