Éco-Business

Bourse : le portefeuille de BMCE Capital Research a surperformé le Masi en 2020

La sélection de valeurs de BMCE Capital Research est parvenue à tirer son épingle du jeu dans un contexte marqué par les incertitudes liées à la crise sanitaire.

La sélection de valeurs de BMCE Capital Research (BKR) a pu surperformer le marché en 2020, et ce, malgré la crise. «En dépit d’une situation économique historiquement difficile et d’un marché financier offrant très peu de visibilité, la sélection de valeur de BMCE Capital Research parvient à tirer son épingle du jeu en affichant une performance de +0,65% contre -4,11% pour son Benchmark le MASI-RB», soulignent les analystes de BKR dans leur dernière étude réalisée sous le thème «Dans l’expectative du post-Covid-19». Une performance qui résulte d’une stratégie de base résolument défensive et parfaitement adaptée à un contexte de crise. Celle-ci a été couplée à des remaniements stratégiques ayant permis de saisir quelques opportunités offertes par le marché durant l’année. Moins cher et plus rentable, le portefeuille BKR constitués de 16 valeurs a affiché un PER de 22,1x pour 2020 (contre 26,5x pour le Masi), et propose un rendement des dividendes estimé à 2,7% en 2020 et 3,2% en 2021. Les gains du portefeuille BKR constituées de 16 valeurs sont principalement tirées de la performance exceptionnelle enregistrée par les valeurs technologiques, notamment HPS avec une contribution de 3,7 pts, la société pharmaceutique Sothema (1,5 pt), et le seul acteur de la grande distribution coté, Label Vie (1,6 pt). Par catégorie, la meilleure résilience de la sélection de valeurs comparativement aux indices phares de la Bourse de Casablanca provient à hauteur de 75,6% aux valeurs défensives et de 13,6% aux valeurs cycliques.

Au niveau perspectives 2021, BMCE Capital Research escompte une poursuite de la reprise du marché boursier qui est parvenu à endiguer ses pertes avec une baisse limitée du Masi à -7,27%. En somme, les principaux catalyseurs du marché actions en 2021, restent l’éradication de la pandémie qui implique une reprise de l’activité des échanges extérieurs ainsi que d’un certain nombre de secteurs impactés par la crise. La marché devrait également profiter d’une bonne tenue de la campagne agricole 20-21 ou encore d’un contexte de taux favorable, en lien avec le maintien du taux directeur à un niveau bas. À cela s’ajoutent, les annonces dans le cadre du PLF 2021, du plan de relance ambitieux de 120 MMDH ainsi que, de l’activation des PPP et de la privatisation d’un certain nombre de sociétés étatiques (pour une enveloppe d’investissement public de 230 MMDH).

Aïda Lo / Les Inspirations Éco

Maroc : polémique au sein des agences de voyage


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page