Éco-Business

Bourse de Casablanca : transfert de trois entreprises au marché alternatif

Agma, Microdata et Involys passeront, dès le 23  décembre, du marché principal B au marché alternatif A.

Suite à l’accord de la Bourse de Casablanca sur les demandes de transferts des émetteurs concernés, les actions de trois sociétés cotées seront transférées du marché principal vers le marché alternatif. Il s’agit des titres d’Agma, Microdata et Involys. Ils passeront, dès le 23 décembre, du marché principal B au marché alternatif A. Un transfert qui a été rendu possible par l’opérationnalisation en 2019 du nouveau règlement de la Bourse de Casablanca. «Tout émetteur peut demander le transfert de ses instruments financiers vers un autre compartiment, du marché principal ou du marché alternatif», peut-on lire dans le règlement. Celui-ci introduit le marché alternatif qui sera réservé aux Petites et moyennes entreprises (PME). Pour pouvoir y prétendre, ces entreprises devaient satisfaire au moins un des trois critères fixés. Les dispositions du règlement précisent que ces sociétés devaient disposer d’un nombre moyen de salariés inférieur à 300 personnes pendant les six derniers mois, avoir un total bilan du dernier exercice ne dépassant pas 200 MDH et un chiffre d’affaires du dernier exercice ne dépassant pas 500 MDH.


Le règlement précisait également qu’en cas de transfert des instruments financiers du marché principal au marché alternatif, l’émetteur demeure soumis aux mêmes obligations d’information auxquelles il était assujetti dans le marché principal, et ce, jusqu’à la clôture de l’exercice suivant l’exercice au cours duquel le transfert a été opéré. Au final, ces entreprises ont pu bénéficier de contraintes réglementaires encore plus souples, comme la dispense de publier des comptes trimestriels. Et ce, grâce à la circulaire de l’Autorité marocaine des marchés des capitaux (AMMC), relative aux opérations et informations financières, qui a prévu des allègements en matière de communication pour les émetteurs du marché alternatif, fixant notamment un délai plus long pour les publications périodiques.

Aida Lo / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page