Éco-Business

BMCI : la transformation digitale continue

En ligne avec la reprise économique, le groupe BMCI annonce une bonne croissance de ses agrégats financiers au terme du premier semestre 2021. Côté stratégie, le groupe annonce la fin de la troisième phase de sa transformation digitale lancée en 2017, le groupe compte aussi lancer de nouveaux services digitaux. Décryptage.

Le Groupe BMCI tourne la page des perturbations qu’a connues son système de gestion, entre août et septembre.   «Nous sommes, aujourd’hui, dans une phase de stabilisation de notre système. Actuellement, l’ensemble des services fonctionnent, à l’exception de certaines opérations, relevant de l’application BMCI Connect, qui reprendront dans les jours à venir», affirme le top management du groupe bancaire lors de la présentation de ses résultats semestriels. Ainsi, le groupe annonce que la refonte de son système d’information historique, incluant le Core Banking, est achevée et a été livrée le 23 août dernier. Rappelons que sa mise en production avait provoqué des perturbations, empêchant les clients de consulter leurs données ou même d’envoyer et de recevoir des virements. Faut-il le rappeler, la filiale de BNP Paribas a mis en place un programme d’investissement de 454 MDH sur la période 2018-2020, dont plus de 60% dédiés à des investissements IT, avec notamment la mise en place d’un nouveau système d’information. BMCI explique qu’elle continuera sur sa lancée de transformation digitale et promet à ses clients la mise sur le marché, prochainement, de nouvelles fonctionnalités et de nouveaux services digitaux, ceci dans le cadre du déploiement en continu de sa stratégie de transformation IT.

340,9% de hausse du résultat net consolidé
Si la stratégie de transformation du groupe bancaire va bon train, il en va de même pour ses performances financières à fin juin. La banque a démontré une résilience face aux aléas de la crise sanitaire qui a touché la majorité des secteurs, y compris le secteur bancaire. En effet, son résultat net consolidé s’est établi à 246 MDH à fin juin 2021, représentant ainsi une hausse de 340,9% par rapport à fin juin 2020. «Hors opérations exceptionnelles (l’opération de création et de cession de l’OPCI «CLEO PIERRE SPI-RFA»), le résultat net consolidé serait en hausse de 304%», explique le management du groupe. Au niveau des comptes sociaux, le résultat net s’établit à 636 MDH, soit une hausse de 201% par rapport au premier semestre 2020.

Léger fléchissement du PNB consolidé
La banque annonce, par ailleurs, un fléchissement de son produit net bancaire consolidé (PNB), qui a atteint 1,51 MMDH à fin juin 2021, soit une baisse de 2,6% par rapport à fin juin 2020. Cette diminution est expliquée par «la baisse du résultat des opérations de marché de 22,4% avec une hausse de la marge d’intérêts et de la marge sur commissions, respectivement de 0,1% et 0,2%», est-il détaillé dans ce sens. Hors opération sur l’OPCI, le produit net bancaire consolidé a régressé de 0,7% sur un an. Au niveau des comptes sociaux, le PNB s’élève à 1,5 MMDH, en augmentation de 5,7% par rapport à fin juin 2020. Pour ce qui est du résultat brut d’exploitation consolidé, il s’élève à 544 MDH à fin juin 2021, soit une diminution de 14,7% par rapport à fin juin 2020. De son côté, le coût du risque consolidé du groupe a baissé de 54,5% au terme du premier semestre par rapport à fin juin 2020. Le taux de couverture des créances par les provisions des comptes sociaux s’établit à 80,9%.

Stabilisation du SI
Côté perspectives, le management de la banque affirme que la conjoncture économique est en amélioration. Cependant, «tout en restant prudents, notre priorité sera de stabiliser notre SI. Le 2e semestre s’inscrira dans la poursuite du développement des crédits à la consommation, de l’habitat et de l’équipement», détaille le management. La banque s’engage aussi dans la conquête d’une nouvelle clientèle digitale à travers le lancement de la création de comptes en ligne, d’ici la fin de l’année.

Sanae Raqui / Les Inspirations ÉCO

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page