Éco-Business

Automobile : Kifal Auto entre en trombe sur le marché de l’occasion

La startup fondée en 2019, Kifal Auto, a tracé une offre globale sur sa marketplace pour répondre aux problèmes liés au marché de la voiture d’occasion : crédit, assurance, garantie, expertise mécanique, etc…

Ayant démarré son activité en 2019, Kifal Auto est une start-up marocaine qui ambitionne de transformer le marché de la voiture d’occasion. L’entreprise fondée par Nizar Abdallaoui Maane (diplômé Essec Paris et ancien de BNP Paribas) et co-gérée avec Aamr Abi (diplômé HEC Paris, ancien de Hmizates) figure parmi les startups marocaines retenues dans le programme 212founders de CDG Invest. Kifal Auto accompagne ses clients sur toute la chaîne d’achat-vente de leur voiture d’occasion, à savoir : l’expertise et la cotation du véhicule, la maîtrise des procédures administratives et délivre une garantie mécanique (3 mois minimum) aux acheteurs. La Start-up se targue de proposer une offre «unique au Maroc», comme le souligne d’emblée son fondateur et CEO, Nizar Abdallaoui Maane.


«Côté vendeur, nous apportons de la simplicité et de la sécurité tout au long du processus de vente de la voiture», détaille notre interlocuteur. Ainsi, après avoir expertisé et validé son véhicule, Kifal suggérera au vendeur un prix de vente «optimal» selon l’état de sa voiture et la demande sur le marché. Ensuite, la start-up gérera toute la phase de négociation et les formalités administratives pour les clients, jusqu’à la transaction. «Les acheteurs sont également servis, grâce à une offre clé en main leur permettant de bénéficier d’un financement et/ou de souscrire à une assurance directement à travers Kifal», ajoute Nizar Abdallaoui.

En effet, le dirigeant explique que Kifal Auto a développé un ensemble d’outils dans le but d’accompagner le mouvement de professionnalisation du secteur de la vente d’occasion. Une orientation étudiée sur la base de l’évolution grandissante de la demande sur les véhicules d’occasion certifiés. Parmi les solutions proposées, figure la garantie panne mécanique, l’outil de cotation, l’outil de gestion du processus de reprise des voitures… Malgré le jeune âge de l’entreprise, et en dépit d’un contexte de marché difficile, «Kifal Auto s’en sort plutôt bien», se félicite le manager de la société. Il faut dire qu’à l’instar de la majorité des branches d’activité, le marché de l’automobile d’occasion a lui aussi été secoué par la crise sanitaire. «Au commencement de la crise sanitaire, c’était le flou total: Quels impacts? Quelle durée? Quelle étendue? Nous naviguions un peu à vue, puis rapidement nous avons pris conscience de l’ampleur du phénomène et du fait qu’il fallait apprendre à composer avec l’incertain», confie Nizar Abdallaoui Maane. La startup a donc très vite pris les mesures nécessaires au maintien de l’activité. Kifal Auto a également bénéficié de la période de confinement pour travailler sur des questions stratégiques comme la refonte de son site web, le développement de nouvelles offres de services, l’améliorations des procédures…

«D’un côté, nous améliorons notre produit et notre service à destination des particuliers. De l’autre, nous avons profité de la période d’accalmie du confinement pour penser et travailler sur de nouvelles offres à lancer sur le marché», explique Nizar Abdallaoui Maane.

Par exemple, depuis septembre 2020, Kifal Auto a formalisé une garantie panne mécanique sur toutes les voitures d’occasion expertisées et vendues à travers sa plateforme, une procédure unique au Maroc. De plus, et depuis juillet 2020, la start-up propose à ses clients d’acheter une voiture à distance, sans qu’ils n’aient à se déplacer et la voiture leur est livrée à domicile partout au Maroc. Par ailleurs, depuis septembre dernier, l’entreprise accompagne les concessionnaires et les importateurs de véhicules dans leur parcours de digitalisation et de montée en compétences sur la vente de véhicules d’occasion à travers des outils technologiques et de la data. Notons que Kifal Auto a démarré avec une équipe de deux personnes et compte à présent près d’une vingtaine de collaborateurs. Grâce à cela, «nous avons la capacité de gérer des opérations sur cinq villes au Maroc», assure la même source. Dans le cadre de sa stratégie, Kifal Auto a construit une sorte d’écosystème autour de son business model, ce qui lui a permis de renforcer sa proposition de valeur avec plusieurs acteurs de grande taille, est-il expliqué par le management.

Nizar Abdallaoui Maane,
Fondateur et CEO de Kifal Auto

Les voitures d’occasion ont la cote durant cette crise

La crise sanitaire a fortement impacté le marché de l’occasion. D’un côté, nous avons traversé une phase très calme : arrêt complet d’activité pendant trois mois à cause de la fermeture des centres administratifs. D’un autre côté, la reprise a été très dynamique bénéficiant de plusieurs facteurs : les consommateurs privilégient les transports individuels pour éviter le risque de contamination, pendant la période de confinement la propriété d’un véhicule a été perçue comme un accès à la liberté pour pouvoir se déplacer… mais surtout, l’effet de la crise économique a encouragé les Marocains à s’orienter vers l’achat d’un véhicule d’occasion plutôt qu’un neuf car le choix est plus rationnel et plus maîtrisé pour le budget. 

Sanae Raqui / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page