Éco-Business

Attijariwafa bank.Un satisfecit financier et une nouvelle organisation

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Une nouvelle année pleine de succès et une nouvelle organisation interne. C’est ainsi que le groupe Attijariwafa bank amorce l’année 2020.

En dépit de conditions macroéconomiques défavorables dans certains pays de résidence, fait savoir le groupe bancaire, les résultats 2019 sont en forte croissance, portés par la bonne performance des différentes lignes métiers et géographies.


En chiffres, sur l’exercice écoulé, le produit net bancaire s’élève à 23,5 MMDH, en hausse de 4,9%, sous l’effet de la progression de la marge d’intérêt (+6,7%) et de la marge sur commissions (+2,3%). Le résultat d’exploitation s’accroît de 7,3% à 10,7 MMDH et le résultat net part du Groupe ressort à 5,8 milliards, en amélioration de 1,9%. Hors éléments exceptionnels, souligne Attijariwafa bank, le résultat net part du Groupe progresse de 8,7%.

La rentabilité financière est également au vert. Le groupe communique sur un RoE : 14,8% et un RoA : 1,3%. Pour leur part, les fonds propres consolidés se renforcent de 6,8% à 53,9 milliards.

Par métiers, Attijariwafa bank annonce des progressions soutenues des contributions de ses pôles au résultat net part du Groupe. La Banque au Maroc, en Europe et Tanger Offshore (BMET) s’apprécie ainsi de 1,2% (+10,3% hors éléments exceptionnels (2)) grâce à une progression importante des encours moyens de crédits et une bonne maîtrise du coût du risque. Pour la Banque de Détail à l’International (BDI), c’est un accroissement de 1,5% (+3,8% hors éléments exceptionnels (2)) qui est relevé, en dépit des difficultés macro-économiques rencontrées dans certains pays de présence. Les Sociétés de Financement Spécialisées (SFS), elles, ont toujours la forme. Ce segment fait progresser sa contribution de 6,8% (+13,4% hors éléments exceptionnels (2)). L’Assurance, enfin, s’accroît de 4,0% (+11,2% hors éléments exceptionnels (2)) en lien avec une normalisation progressive de la sinistralité automobile.

Nouvelle organisation
Sous l’effet de la croissance du groupe, enregistrée depuis l’année 2005, l’organisation interne a suivi le rythme se traduisant par « une complexification organisationnelle », indique Attijariwafa bank.

Cette croissance s’est en effet accompagnée par la multiplication du nombre de collaborateurs par 4,4, la progression du nombre de sociétés consolidées de 23 à 46, l’extension de la couverture pays qui est passée de 8 à 25, en plus de la diversification des lignes métiers.

Aujourd’hui, le Conseil d’administration a décidé de réorganiser le groupe, suivant une logique structurée autour de trois pôles métiers, un pôle Gestion Globale des Risques Groupe et un pôle Fonctions Supports.
Les fonctions « Finances Groupe » et « Stratégie et Développement » ont été quant à elles rattachées au Président Directeur Général.

La nouvelle macro-organisation de la banque vise à répondre à 2 défis majeurs, explique-t-on auprès du groupe bancaire. Il s’agit d’une part de la consolidation de ses fondamentaux organisationnels à travers l’évolution de ses gouvernances Corporate et opérationnelle. D’autre part, il est question de réussir une triple transformation internationale, RH et digitale, déjà bien avancée dans le cadre du plan stratégique «Energies 2020», ajoute la même source.

Organigramme AWB Fev 2020

 

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page