Éco-Business

Appel à projets : dix startups retenues par le jury d’AgriTech4Morocco

Après un appel à candidature qui a attiré plus de 360 innovateurs de 31 pays, 19 startups AgriTech de 11 nationalités différentes ont été réunies pendant trois jours de bootcamp au Qualipole Alimentation de Meknès pour comprendre les opportunités de l’écosystème agro-alimentaire marocain, renforcer leurs innovations et parfaire leur pitchs qu’ils ont fait devant un jury, qui a sélectionné dix finalistes, mercredi 25 mai. Les détails sur un appel à projets innovants peu commun.

C’est fait, le bootccamp de l’AgriTech4Morocco Innovation Challenge a été clôturé mercredi 25 mai avec un beau pitching day, animé par les 19 startups AgriTech de 11 nationalités, précédemment retenues sur les 360 candidats.


A l’issue d’un bootcamp, qui a duré trois jours, notamment au Qualipole Alimentation de Meknès, les dirigeants de ces startups ont présenté leurs projets devant un jury. Composé de membres triés sur le volet (voir encadré), ce dernier a finalement sélectionné 10 startups qui vont démarrer un programme d’accélération de près de 9 semaines dès le lundi 30 mai.

5 startups marocaines parmi les 10 finalistes


Il s’agit d’AgriScan du Maroc qui développe et produit de nouveaux capteurs portatifs d’analyse des sols en temps réel, intégrant une technologie de rupture avec une intelligence artificielle embarquée et connectée au réseau pour le stockage et l’analyse des données qui permet aux agriculteurs d’optimiser leurs décisions de fertilisation.

D’Ej Agritech – Maroc qui a développé le Smart BAC qui optimise la collecte et le transport du lait, en offrant une solution qui préserve la qualité du produit, tout en assurant une traçabilité en temps réel pour les parties prenantes de la chaîne de valeur et en améliorant la rémunération des éleveurs. De Jodoor Greentech – Maroc, qui est un réseau de fermes hydroponiques franchisées, modernes, écologiques, spécialisées dans la production de légumes à feuilles et herbes aromatiques de haute qualité.

La technologie de Jodoor offre une productivité et une qualité constante ainsi qu’un prix fixe tout au long de l’année. Il y a aussi Fila7a.com – Pays Bas qui fournit une plateforme en ligne aux agriculteurs pour les aider à améliorer leur qualité et leur productivité, et à vendre leurs produits à une audience plus large.

Fila7a vise à réduire les coûts intermédiaires pour les agriculteurs, à accroître leur accès au marché, à promouvoir leurs produits au niveau national et international, à augmenter leur pouvoir de négociation et à stimuler la transparence des prix.

Il y a aussi Green Growth – Lettonie qui fournit aux agriculteurs des analyses en temps réel de la productivité de leurs terres, à partir de données collectées directement par des machines de récolte. Les agriculteurs disposent alors de cartes de rendement qui sont utilisées pour optimiser l’usage d’intrants agricoles, tels que les engrais, les semences et les produits de protection des cultures, dans une approche d’agriculture durable.

UN programme d’accélération qui démarre dès lundi prochain


L’israélienne YieldsApp fait également partie de l’aventure.avec une technologie révolutionnaire basée sur l’intelligence artificielle qui fournit un diagnostic précis des parasites, des maladies et de la santé du sol, et recommande les mesures exactes à prendre pour éviter, éliminer ou prévenir durablement l’infestation ou la contagion, tout en minimisant l’utilisation de pesticides, d’herbicides et d’engrais.

La 4e startup marocaine sélectionnée est PCS Agri – Maroc. Elle a été choisie grâce à sa solution Track Tomato qui permet d’estimer le rendement de tomates, de détecter les premiers foyers de problèmes phytosanitaires et d’optimiser l’usage des pesticides, en utilisant la prise de vidéo et l’intelligence artificielle.

La 5e startup locale est From Sand to Green – Maroc. Avec sa solution From Sand to Green, elle crée de nouvelles terres arables en réhabilitant les terres arides en vergers, en déployant des plantations agro-forestières endémiques et en utilisant le dessalement solaire et les mécanismes de compensation carbone. Une seule startup nous vient d’Afrique de l’Ouest, notamment l’ivoirienne Capture Solutions Ltd, qui a développé Agricapture qui connecte les consommateurs conscients aux agriculteurs et aux lieux où les cultures sont produites, assurant traçabilité et transparence.

Agricapture utilise une combinaison de smartphones, de balances numériques, de QR codes et de paiements mobiles pour garantir que le traitement des matières 1res soit entièrement traçable et précis. Enfin, la startup italienne Intellexia ferme la marche.

Elle a une solution éponyme qui permet de contrôler à distance et en temps réel l’ensemble de la chaîne du froid des produits périssables tout au long des phases de production/fabrication, de transport des marchandises et de distribution. 2

A l’issue du programme d’accélération, un Demo Day est programmé fin juillet. Il permettra aux dix finalistes de présenter leurs solutions devant un panel d’investisseurs et de parties prenantes concernées.

Les membres du jury 

Rémi Trier, Agriculture and Food Global Practice au World Bank – Leyth Zniber, Co-founder d’IMPACT Lab – Riad Balaghi, Director of Projects de la AAA Initiative Foundation – Jacob van Etten, Principal Scientist and Director of the Digital Inclusion research program – Alliance of Bioversity International and CIAT- Vinay Nangia, Research Leader Soil, Water, and Agronomy at the international Center Agricultural Research in the Dry Areas (ICARDA) – Loubna El Mansouri, Director of the Digital Agriculture Pole (PAD) – Yassine Jabrane, Technical Consultant à GIZ Morocco – Dounia Ouadghiri Benchrif, Strategy & communication, director aux Domaines Agricoles – Said Khouya, Chef de service de l’Organisation du Travail au MAPMDREF.

Sami Nemli / Les Inspirations ÉCO


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page