Éco-Business

ANCFCC : le plan pluriannuel à l’horizon 2025 validé

L’Agence nationale de la conservation foncière, du cadastre et de la cartographie (ANCFCC) a validé ses comptes pour l’année 2021 avec des performances records. Elle a aussi lancé son plan pluriannuel à l’horizon 2025. 

Sous la présidence du ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Mohammed Sadiki, l’Agence nationale de la conservation foncière, du cadastre et de la cartographie (ANCFCC) a tenu son deuxième Conseil d’Administration au titre de l’exercice 2022. Cette session du Conseil d’Administration a porté sur les réalisations et performances de l’Agence et la situation des comptes au titre de 2021, ainsi que sur la présentation du plan pluriannuel à horizon 2025. Pour ce qui est des principales réalisations et performances au titre de l’année 2021, le directeur général de l’ANCFCC, Karim Tajmouati, a rappelé que l’Agence a enregistré une hausse de 6% en termes d’établissement des titres fonciers par rapport à l’année 2020. Les titres fonciers couvrent une superficie de 934.402 ha.


Pour ce qui est des inscriptions sur les livres fonciers, elles ont affiché une hausse de 46%, par rapport à la même période de l’année passée. S’agissant de la délivrance des certificats de propriété, elle enregistre pour sa part une hausse de 43% pour la même période. Dans le cadre de sa présentation, le directeur général de l’ANCFCC a rappelé aussi que l’Agence a atteint un nouveau palier de performance, avec la réalisation de 8,1 milliards de dirhams de recettes, le versement de 3,3 MMDH au Budget Général de l’Etat. À fin 2021, l’Agence a aussi réalisé un bénéfice comptable de 995 millions de dirhams, et a réussi à générer une capacité d’autofinancement de 2,29 MMDH.

Pour ce qui est du plan pluriannuel de l’ANCFCC à horizon 2025, dont la présentation a été faite par Karim Tajmouati, il tourne autour de plusieurs objectifs stratégiques. Il s’agit notamment du maintien du rythme de généralisation de l’immatriculation foncière sur l’ensemble du territoire, particulièrement dans le monde rural. Mais aussi de la couverture cartographique et géodésique à la pointe de la technologie, ajoutée la poursuite de la politique de digitalisation et le renforcement du rendement ainsi que la qualité du service rendu au citoyen.

En outre, les membres du Conseil d’Administration ont noté avec satisfaction les résultats positifs atteints en termes de performance, tant sur le plan de l’immatriculation foncière que sur celui des projets de modernisation des services, à travers, notamment, le chantier de digitalisation des services de l’Agence. Ils ont félicité le management et l’ensemble du personnel pour la mobilisation et l’implication continue dans la réussite des projets.

Après discussion, le Conseil a arrêté les comptes de l’Agence au titre de l’exercice 2021 et adopté l’ensemble des résolutions proposées. Rappelons que cette session a été marquée par la présence du ministre délégué auprès du Chef du gouvernement, chargé de l’administration de la Défense nationale, Abdellatif Loudiyi, du ministre délégué auprès du Chef du gouvernement, chargé de l’Investissement, de la convergence et de l’évaluation des politiques publiques, Mohcine Jazouli, et des représentants des autres départements ministériels, membres du Conseil d’Administration.

Sanae Raqui / Les Inspirations ÉCO


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page