Éco-Business

Amara en visite de travail chez Siemens en Allemagne

Abdelkader Amara en discussion avec les responsables de Siemens./DR

Le ministre de l’Énergie, des mines, de l’eau et de l’environnement, Abdelkader Amara, a eu mardi à Berlin, une série de rencontres avec des responsables de Siemens sur les moyens de développement de l’expérience marocaine en matière d’énergies renouvelables.

Amara, qui a visité une usine de fabrication de turbines à gaz du leader allemand en ingénierie électrique et électronique, a suivi notamment des explications sur les sous-stations off-shore des parcs éoliens en mer du Nord et leur connexion on-shore.


Le ministre a eu également une séance de travail avec les ingénieurs du département de recherche et développement de Siemens sur la technologie des turbines à gaz.

Abdelkader Amara a ainsi indiqué à la MAP que cette visite, qui fait suite à une invitation de Siemens et de la Chambre de commerce et d’industrie arabo-allemande, a porté sur l’expertise des sociétés allemandes dans les domaines de l’énergie, du renouvelable et du gaz liquéfié.

Rappelant que le Maroc est devenu un modèle en matière d’énergies renouvelables dans le monde, le ministre est revenu sur l’annonce faite par le roi Mohammed VI, dans son allocution à la Conférence des Nations unies sur le climat (COP 21), de porter à 52% la part des énergies renouvelables à l’horizon 2030 dans la production nationale.

Dans ce sens, de nouveaux investissements vont être réalisés, qui ne manqueront pas d’avoir des effets positifs sur le réseau électrique au Maroc et requièrent une technologie de pointe, a souligné Abdelkader Amara.

La signature d’un mémorandum d’entente entre le Maroc et Siemens pour la construction d’une usine de la société dédiée à la production de pales pour éoliennes terrestres démontre la disposition du royaume à contribuer au transfert de cette technologie, a-t-il poursuivi.

Abdelkader Amara est accompagné, dans cette visite qui durera jusqu’au 14 avril, par une importante délégation constituée de responsables du département de l’Énergie, des mines, de l’eau et de l’environnement, de l’Office national d’électricité et d’eau potable (ONEE) et de l’institut de recherche en énergie solaire et en énergies nouvelles (IRESEN).


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page