Éco-Business

Amal Boukhriss: “Les valeurs partagées permettent de définir la raison d’être de l’entreprise”

Amal Boukhriss
Directrice des Ressources humaines, communication interne & RSE, Sonasid

Pour la directrice des RH de Sonasid, la culture d’entreprise d’un opérateur s’appuie sur des personnes, des moments forts et des faits parlants qui ont marqué dans le temps l’histoire de l’organisation. La culture d’entreprise forte garantit la motivation et la cohésion des équipes et est également en lien direct avec la performance de l’organisation. 

Quels sont les déterminants de la culture d’entreprise ?
La culture d’entreprise est déterminée par un ensemble d’éléments qui rendent une entreprise unique. Ils composent pour ainsi dire son ADN et son identité. Toute culture d’entreprise s’appuie sur des personnes, des moments forts et des faits parlants qui ont marqué dans le temps l’histoire de l’organisation. Elle est également portée par des valeurs partagées qui permettent de définir la raison d’être de l’entreprise. Au sein de Sonasid, notre culture d’entreprise nous unit. Elle est ancrée dans notre quotidien et portée par tout un chacun. Elle est basée sur nos valeurs qui définissent la manière dont nous avons choisi d’évoluer individuellement et au sein du groupe que nous formons. Cinq valeurs définissent notre ligne de conduite : Solidarité, Responsabilité, Humilité, Intégrité et Audace. Au-delà des mots et de leur définition, ces valeurs sont un engagement que chaque collaborateur prend pour respecter l’éthique de l’entreprise et créer un cadre de travail propice au partage et à la performance.

Concrètement, comment évaluer la culture d’entreprise ? Quelles sont ses retombées chez Sonasid ?
Une culture d’entreprise forte garantit la motivation et la cohésion des équipes et est également en lien direct avec la performance de l’organisation. Sa qualité et sa richesse se mesurent en interne avec le développement du sentiment d’appartenance des collaborateurs mais aussi auprès des clients dès lors qu’une structure se différencie de ses concurrents. Chez Sonasid, nous menons régulièrement des enquêtes afin de mesurer l’engagement de nos collaborateurs et la satisfaction de nos clients. Nous favorisons également le travail collaboratif pour en tirer les meilleures recommandations. Aujourd’hui, les résultats sont là. Cela se traduit concrètement par le bien-être de nos collaborateurs au travail, une mobilisation sans failles et une forte productivité ainsi que par un faible taux de roulement des équipes. Notre culture organisationnelle nous permet également d’attirer au quotidien des clients loyaux qui reconnaissent la qualité des produits et services offerts par Sonasid, lequel se maintient en position de leader sidérurgique marocain depuis plus de 45 ans.

Comment faites-vous valoir la culture d’entreprise au sein de Sonasid ?
Les piliers de notre culture sont nos valeurs qui revêtent une grande importance dès le recrutement de nos collaborateurs. Nous les partageons dans le cadre de nos programmes d’intégration, et elles représentent notre raison d’être. Au sein de Sonasid, au-delà de l’aspect théorique, notre culture d’entreprise se vit. Nous la retrouvons au quotidien et à tous les niveaux de l’organisation. Elle est connue de tous les collaborateurs qui en sont les premiers ambassadeurs.

L’implication des collaborateurs est importante, mais qu’en est-il du management ?
Une culture d’entreprise forte doit être fédérée par un ensemble de valeurs, mais également par une équipe de direction qui les incarne. Dans sa vie, une organisation peut rencontrer des difficultés et amorcer des changements pour développer son modèle et mettre en place une nouvelle stratégie. Ces remises en question passent tout d’abord par un management qui doit donner l’exemple et être acteur du changement avant de rassembler autour d’une vision commune.

Pensez vous que la formation à elle seule peut assurer un esprit d’appartenance chez les collaborateurs ?
La formation contribue à renforcer l’esprit d’appartenance des collaborateurs et ce, dès l’on-boarding. Elle leur permet également de conjuguer leur développement avec la progression de l’entreprise et du collectif. L’essence du sentiment d’appartenance réside dans l’adhésion, l’identification et l’implication du collaborateur au sein de l’entreprise. Cela se traduit concrètement par une forte communication, la mise en place d’outils digitaux collaboratifs renforçant la cohésion en interne (intranet, chat, forums …), l’implication des collaborateurs sur des projets fédérateurs à fort impact positif… L’ensemble de ces leviers sont de nature à contribuer grandement à renforcer ce sentiment, essentiel à notre épanouissement professionnel.

Sanae Raqui / Les Inspirations ÉCO

Dossiers d’investissement : réduction de 45% de la paperasse à partir de 2023



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page