Éco-Business

Al Omrane : l’immobilier au service de la région

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Al Omrane Tanger-Tétouan-Al Hoceima et Al Omrane Chrafate, les deux antennes du bras armé de l’État dans le secteur de l’habitat et de l’aménagement urbain sont engagées dans le développement du secteur de l’habitat dans la région, et ce, malgré la crise sanitaire. Premier opérateur public, le groupe Al Omrane est chargé d’exécuter les politiques publiques nationales, et régionales dans le domaine de l’Habitat et du développement urbain. Ses deux antennes régionales, Al Omrane Tanger-Tétouan-Al Hoceima et Al Omrane Chrafate contribuent activement à la réalisation des objectifs du groupe à travers la satisfaction des citoyens, de ses clients ainsi que toutes les parties prenantes locales.

À rappeler que la réalisation de la ville nouvelle de Chrafate s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la politique gouvernementale visant la création de relais de croissance urbains à proximité des grandes villes destinés à absorber les déficits et besoins exprimés en termes de logements, d’équipement et d’infrastructures.


La crise sanitaire freiné l’activité
Depuis son apparition, la Covid-19 a apporté son lot d’incertitudes qui n’est pas sans impact sur le secteur de l’immobilier déjà en peine depuis plusieurs années et devant les mesures prises par les pouvoirs publics dès la mi-mars pour préserver la santé des citoyens, le secteur a connu un arrêt d’activité entraînant un impact sur tous les indicateurs de performance. «La majorité des chantiers ont connu un ralentissement (presque un arrêt) et des mesures ont été mises en place pour faire face aux retombées de cette pandémie afin d’assurer la reprise de l’activité pour l’année en question», expliquent les responsables d’Al Omrane dans la région.

Justement, Al Omrane Tanger-Tétouan-Al Hoceima et Al Omrane Chrafate ont fait face à cette crise de manière proactive en se concentrant sur leurs expositions au risque, la mise en place des mesures de prévention sanitaires et l’entreprise de plusieurs actions pour atténuer les répercussions de cette crise sur leur activité et garantir la continuité de service vis-à-vis de ses partenaires institutionnels, des professionnels et des citoyens.

Des réalisations honorables
Il faut savoir que les deux antennes régionales du groupe Al Omrane sont engagées dans la gestion de 71 projets qui représentent une superficie cumulée de 1.142,49 hectares, pour un investissement total de 7,499 MMDH et une consistance de 16.131 unités. Le groupe a pu être résilient face à la crise sanitaire durant l’année 2020, il a réussi la mise en chantier de 1.179 unités de production nouvelle, 12.046 unités de mise à niveau urbaine. 4.656 nouvelles unités ont été achevées dont 4.298 de mise à niveau urbaine. Les recettes globales s’élèvent à 227,69 MDH et le chiffres d’affaires a atteint 169,79 MDH. Le groupe a par ailleurs investit 400,72 MDH.

Pour rappel, le groupe Al Omrane assure une présence territoriale nationale à travers ses 14 filiales dont 4 sociétés de projets (villes nouvelles), 58 agences et à l’international avec une représentation à Paris. Il dispose d’une expertise et un savoir-faire de plus de 40 ans à travers la fusion des opérateurs publics opérant dans le secteur. Le groupe emploi plus de 1.100 collaborateurs expérimentés.

Sanae Raqui / Les Inspirations Éco Docs

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page