Éco-Business

Aéroport Agadir Al Massira : l’ONDA donne son feu vert pour le relooking

L’Office national des aéroports (ONDA) devrait adjuger, en décembre prochain, le marché des travaux de réaménagement de l’aéroport Agadir Al Massira. Les travaux, qui nécessiteront 12 mois, sont évalués à 20,3 MDH. 

Parallèlement au relooking urbain entamé depuis près de trois ans à Agadir grâce au Programme de développement urbain (PDU) pour la période 2020-2024, l’aéroport d’Agadir Al Massira – qui est la première vitrine de la destination – connaîtra un relifting par l’Office national des aéroports (ONDA), maître d’ouvrage.

Ainsi, l’Office devra confier, à partir du 6 décembre 2022, date fixée pour l’ouverture des plis, les travaux d’aménagement de cette enceinte aéroportuaire. L’estimation des coûts des prestations est de l’ordre de 20,3 MDH. Quant aux travaux d’aménagement, leur délai d’exécution nécessitera 12 mois à compter de la date de l’ordre de service prescrivant le commencement des travaux.

Leur consistance porte sur la démolition du cloisonnement existant et l’extension de la zone d’embarquement domestique, en plus de l’extension de la zone d’embarquement international. Les travaux d’aménagement prévus concerneront également l’extension de la zone des postes d’inspection filtrage (PIF) et celle de la Police aux frontières (PAF) pour la zone des arrivées.

Il est question aussi d’ajouter des comptoirs d’enregistrement en plus de bancs et de portes d’embarquement. À cela s’ajoutent la construction d’un bâtiment pour les bureaux, dédié au handling, ainsi que l’aménagement d’un parking destiné aux véhicules légers.

Le reste des travaux : mobilier aéroportuaire, aérogare et handling
Outre l’installation d’un nouveau mobilier aéroportuaire, le réaménagement de l’aéroport Agadir Al Massira prévoit aussi la réalisation d’un nouveau bâtiment. Le plan de réaménagement concerne également les réseaux divers, notamment l’eau, l’électricité, l’assainissement avec leur raccordement aux réseaux existants en plus des travaux de gros œuvre et étanchéité ainsi que la réalisation d’une charpente métallique en acier, essentiellement pour le terminal et la partie hindling.

Les autres travaux concernent la plomberie-sanitaire, le revêtement des sols et des murs, la réalisation des faux plafonds et la peinture, la menuiserie, l’électricité, la climatisation et la signalétique. Depuis la réouverture, le 7 février 2022, de l’espace aérien aux vols au départ et à destination du Maroc, et jusqu’à fin septembre, le taux de récupération de l’aéroport d’Agadir Al Massira a atteint 83% par rapport à 2019.

À noter que cet aéroport Agadir – qui est classé troisième au niveau national en termes de trafic de passagers après ceux de Mohamed V à Casablanca et de Marrakech Menara – a enregistré, de janvier à octobre 2022, 1,404 million de passagers. Au total, les aéroports nationaux ont accueilli plus de 12,730 millions de passagers internationaux entre février et septembre 2022 contre 14,702 millions durant la même période de l’année 2019, soit un taux de récupération de 86%.

Un impact positif sur le tourisme
Dépassant – pour la première fois de son histoire – la barre des deux millions de passagers avant le déclenchement de la crise sanitaire, Agadir Al Massira constitue la plaque tournante de l’activité touristique de la destination Agadir. Son trafic aérien a connu, entre 2008 et 2018, une croissance soutenue, avec une moyenne annuelle de +2,81%. Ainsi, le nombre des passagers y est passé de 1,456 million en 2008 à 1,922 en 2018 avant d’atteindre deux millions fin 2019.

Pour rappel, la desserte aérienne était assurée, avant le Covid-19, par 24 compagnies aériennes opérant 179 fréquences hebdomadaires, reliant Agadir à plus de 50 destinations internationales, principalement à travers des vols Charters, des low costs et des lignes régulières. En 2018, les vols internationaux ont représenté 84% du total contre 16 % pour les liaisons internes. Il va sans dire que cette reprise du trafic aérien a eu un impact positif sur l’activité touristique.

La destination Agadir a accueilli 738.737 touristes durant cette période dans les hôtels classés contre 912.559 de janvier à septembre 2019, selon la dernière note de conjoncture du Conseil régional du tourisme Agadir Souss-Massa, soit un taux de récupération de 80,95% par rapport à 2019, l’année de référence ayant précédé la crise sanitaire de Covid-19.

S’agissant des nuitées, les chiffres montrent que la destination est revenue à 68,71 % de sa performance de 2019 depuis la relance des vols en février dernier. Dans ce sens, les hôtels classés y ont enregistré 738.737 nuitées au sein des établissements d’hébergement touristique durant les neuf premiers de 2022 contre 912.559 durant la même période de 2019.

Yassine Saber / Les Inspirations ÉCO

Lions de l’Atlas : Comment Walid Regragui a métamorphosé l’équipe ?



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page