Éco-Business

Accords Maroc-Sénégal : Un bilan satisfaisant des réalisations

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Une délégation marocaine s’est rendue lundi à Dakar pour faire le bilan des projets prioritaires lancés dans un cadre partenarial. Le royaume est disposé à accompagner le Sénégal dans la mise en œuvre du Plan Sénégal Émergent (PSE).

Faire le point sur l’état d’avancement des projets et conventions de partenariats signés entre le Maroc et le Sénégal, tel est l’objectif des rencontres tenues lundi à Dakar entre responsables marocains et sénégalais. Sur instructions royales, une forte délégation marocaine constituée de représentants des secteurs public et privé et conduite par Mounia Boucetta, secrétaire d’État auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, s’est rendue dans ce pays qui est le premier destinataire des IDE marocains en Afrique.


Reçue en audience, lundi, à Dakar, par le président sénégalais, Macky Sall, Boucetta a mis en exergue le suivi des accords signés entre les deux pays. Hormis quelques écueils que les parties concernées se sont engagées à surmonter, le bilan de l’état d’avancement des projets prioritaires est plutôt satisfaisant. Les délégations des deux pays ont passé au peigne fin quinze accords et conventions considérés comme prioritaires. Il s’agit notamment du Point de débarquement aménagé (PDA) de Soumbédioune qui devra être achevé à fin octobre. Financé par la Fondation Mohammed VI pour le développement durable, ce projet a nécessité un investissement de 20 MDH et comprend dix entités visant à améliorer la réception des poissons ainsi que le quotidien des artisans pêcheurs.

Le site comprend une halle aux poissons, une chambre froide et une fabrique de glace, des espaces sociocollectifs et des bureaux administratifs. Créant une réelle dynamique dans la région, ce point de débarquement comprend également un espace de transformation du poisson, un marché de vente au détail, des ateliers mécaniques et des pontons pour débarquement du poisson. Le site abrite 306 pirogues et 1.500 marins. Autres projets phares : la cité de l’émergence, la cité des affaires de l’Afrique de l’Ouest, la convention de partenariat pour le développement de l’énergie solaire et l’accord sur l’aquaculture et le poulpe. L’on peut citer par ailleurs, l’important protocole d’accord liant le ministère de l’Économie, des finances et du plan du Sénégal, le Fonds souverain d’investissements stratégiques (Fonsis) du Sénégal et BMCE Bank of Africa. À prendre aussi en compte, l’accord pour le financement de la petite agriculture et la microfinance, le mémorandum d’entente concernant l’économie sociale et solidaire, l’accord sur les filières animales et la santé vétérinaire, l’accord portant sur le transport international des voyageurs et des marchandises et l’accord de siège relatif au fonctionnement de la clinique ophtalmologique de la Fondation Mohammed VI pour le développement durable. Boucetta n’a pas manqué de mettre en avant la bonne disposition du royaume à accompagner le Sénégal dans la mise en œuvre du Plan Sénégal Émergent (PSE).

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page