Éco-Business

Accès à l’électricité: L’Afrique cherche une vision continentale

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco
La capitale sénégalaise accueille depuis mardi la première réunion du comité scientifique de l’Association des sociétés d’électricité d’Afrique (ASEA)./DR

La première réunion du comité scientifique de l’Association des sociétés d’électricité d’Afrique (ASEA) s’est ouverte le mardi 29 mars, à Dakar, au Sénégal. Résultat attendu : valoriser le potentiel énergétique africain, dans l’optique de créer de la croissance et de l’emploi.
 
L’Afrique cherche des solutions pérennes pour la diversification et l’accès à l’électricité. La capitale sénégalaise accueille depuis mardi la première réunion du comité scientifique de l’Association des sociétés d’électricité d’Afrique (ASEA) qui se tient en même temps que la 9e réunion de coordination du Forum des pools énergétiques. 


Plus d’une cinquantaine de sociétés d’électricité de pays africains ont entamé les échanges sur la problématique du financement des grandes infrastructures de production, de transport et de distribution d’électricité. Pour commencer, les participants se sont tous accordés sur l’incapacité des États africains d’utiliser, à bon escient, les marchés électriques nationaux. Il convient, selon eux, de développer le potentiel énergétique pour le grand bénéfice de petites et moyennes entreprises, des industries à forte utilisation de main-d’œuvre. 

En plus, ils préconisent la création de pools énergétiques d’Afrique. C’est dans cette veine que le ministre de l’Énergie et du développement des énergies renouvelables sénégalais, Thierno Alassane Sall, invite les parties prenantes à accélérer la mise en œuvre des projets énergétiques sous régionaux. 

Pour la promotion du financement desdits projets par le secteur privé, l’ASEA veut une vision continentale. Cette dernière doit passer, selon son directeur général, par le développement des autoroutes interrégionales de l’énergie pour desservir les régions moins favorisées. 

Les représentants des cinq pools énergétiques régionaux africains, de la Banque africaine de développement et des sociétés africaines d’électricité vont ainsi échanger durant ces cinq jours, à Dakar, pour atteindre ces objectifs.

La mission de l’ASEA qui compte 54 sociétés d’électricité, est principalement de rassembler les sociétés africaines d’électricité en vue de rendre l’énergie électrique plus accessible, abordable et fiable pour les populations africaines, indiquent les organisateurs de cette réunion.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page