Éco-Business

Abidjan aura sa nouvelle gare ultramoderne

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Doter la ville d’Abidjan d’une gare routière ultramoderne, digne des grandes capitales du monde, est un ambitieux projet que l’État ivoirien est en phase de réaliser grâce à un contrat d’assistance au maître d’ouvrage (AMO) avec la filiale ingénierie d’OCP, Jacobs Engineering et la holding Dennis. Le projet sera opérationnel dans les deux prochaines années.


Jacobs Engineering (JESA), le leader de l’ingénierie au Maroc, s’est vue confier par la Société Africaine d’Investissements et
d’Infrastructures (SA2I), filiale du groupe Dennis spécialisée en infrastructures et en partenariats publics-privés, le contrat de maîtrise d’ouvrage déléguée (MOD) du projet portant sur la construction de la nouvelle Gare Routière Internationale d’Abidjan conçue
sur le modèle des plus grandes gares européennes. La cérémonie de signature de ce contrat a eu lieu hier mardi 20 septembre à Casablanca, présidée par Abdelaziz El Mallah, directeur général de JESA et Adoum Dennis, président du groupe DENNIS.

La première pierre de ce projet a, en effet, été posée en juillet dernier en présence du président ivoirien, Alassane Ouattara. Il est situé dans la commune d’Adjamé au nord d’Abidjan, la capitale de la Côte d’Ivoire.

Le projet a pour but de contribuer à la modernisation du système de transport routier en Côte d’Ivoire. Il s’inscrit dans le cadre du programme de relance de l’activité économique du pays.

D’une superficie de 22 hectares, sur un site de 35 hectares, et d’un coût global de 47 milliards de francs CFA, la nouvelle gare routière d’Abidjan est dimensionnée pour accueillir, au démarrage du projet, environ 23 millions de voyageurs par an. Cette capacité pourrait, à terme, être étendue à environ 30 millions de voyageurs par an.

Le futur édifice pourrait accueillir, aux heures de pointe, plus de 500 véhicules, dont plus de 90 à l’embarquement, 90 au débarquement et 320 en stationnement de façon simultanée. Ce qui correspond à un minimum de 9.000 voyageurs par heure.

Le projet sera réalisé en type BOT (Built Operate Transfer) donc préfinancé par la Société Générale d’Afrique, une entreprise de droit privé ivoirien, filiale du groupe Dennis.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page