Éco-Business

29,68 MMDH pour les régions Dakhla-Oued Eddahab et Guelmim-Oued Noun

Le roi est actuellement en tournée dans les provinces du Sud./DR

Le roi Mohammed VI a présidé, lundi à Dakhla, la cérémonie de lancement des programmes de développement des régions Dakhla-Oued Eddahab et Guelmim-Oued Noun, ainsi que la signature des contrats-programmes y afférents. Au total, 29,68 MMDH seront investis dans le nouveau modèle de développement de ces deux régions.

Ces deux programmes entrent dans le cadre du nouveau modèle de développement des provinces du Sud doté d’une enveloppe budgétaire de 77 MMDH.


Au début de la cérémonie de lancement des programmes de développement des régions Dakhla-Oued Eddahab et Guelmim-Oued Noun, le président de la région de Dakhla-Oued Eddahab, Ynja Khattat, a souligné que le nouveau modèle de développement de la région Dakhla-Oued Eddahab nécessite des investissements de l’ordre de 17,75 MMDH, dont 6,6 MMDH alloués par l’État.

Il prévoit la réalisation de sept programmes structurants ayant trait à la valorisation des produits de la pêche (1,2 MMDH) et au développement de l’aquaculture (2,8 MMDH). La construction d’une station de dessalement de l’eau de mer à des fins agricoles (1,3 MMDH), la création d’un pôle éco-touristique (581 MDH), la protection des écosystèmes (116 MDH) font également partie intégrante de ces programmes.

La réalisation du port Dakhla Atlantique (6 MMDH), le raccordement de la ville de Dakhla au réseau national d’électricité (1,7 MMDH), ainsi que la création d’un musée dédié à la valorisation du patrimoine des provinces du Sud (100 MDH) sont également des projets phares prévus dans la région.

De même, des programmes transversaux de proximité sont inclus dans le nouveau modèle de développement. Ils s’articulent autour de quatre axes principaux: le renforcement des infrastructures, la promotion de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire, la qualification de l’élément humain et le développement de la culture.

Quant au président de la région Guelmim-Oued Noun, Abderrahim Ben Bouaida, celui-ci a fait savoir que le nouveau modèle de développement de sa région nécessite des investissements de l’ordre de 11,93 MMDH, dont 5,5 MMDH alloués par l’État.

Ce nouveau modèle de développement est axé sur huit objectifs principaux. Il s’agit du développement de l’agriculture solidaire (810 MDH), de la promotion de l’éco-tourisme (971 MDH) et de la création d’emplois et appui à l’initiative privée (161 MDH).

Il s’agit également de la promotion des secteurs de l’éducation (412 MDH) et de la santé (531 MDH), du renforcement des infrastructures routières (3,9 MMDH), d’approvisionnement en eau potable et d’assainissement (1,178 MMDH) et hydrauliques avec des investissements de l’ordre de 1,017 MMDH. 800 MDH sont notamment prévus pour la construction d’un barrage sur Oued Noun. Il est également question du développement des secteurs de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire (71 MDH), de la valorisation du capital immatériel de la région (132 MDH), et de la protection des écosystèmes (371 MDH).

En outre, le roi a présidé la cérémonie de signature de deux contrats-programmes entre l’État et les régions de Dakhla-Oued Eddahab et Guelmim-Oued Noun. Ces contrats dressent les contours du développement de ces régions à l’horizon 2021.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page