Auto

Volvo cars : bientôt le meilleur pare-brise au monde !

La firme suédoise injecte 2 millions de dollars dans Spectralics, une start-up spécialisée dans la technologie optique et l’imagerie numérique. Objectif : disposer d’un affichage tête-haute, grandeur pare-brise. 

Volvo Cars serait-il en passe de devenir le plus geek des constructeurs automobile ?
Telle est la question qui nous interpelle lorsqu’on apprend que la firme suédoise vient d’investir dans une start-up spécialisée dans l’imagerie optique. Plus précisément, c’est sa filiale dédiée aux investissements en capital-risque (Volvo Cars Tech Fund), qui a récemment consenti un investissement de 2 millions d’euros dans la société Spectralics, entreprise israélienne spécialisée dans les technologies d’optique et d’imagerie numérique. Performante, Spectralics l’est par les innovations développées par ses ingénieurs et notamment un film optique d’un nouveau genre et d’une finesse remarquable permettant de disposer d’un affichage tête-haute sur une grande surface (du pare-brise). D’où les propos du directeur des produits de Volvo Cars, Henrik Green, qui a reconnu : «Spectralics est une entreprise passionnante dotée d’une technologie très prometteuse».

L’affichage tête-haute, un plus sécuritaire
Déjà présent dans les véhicules d’aujourd’hui, et notamment dans les segments haut de gamme, l’affichage tête-haute est avant toute chose un avantage sécuritaire, puisqu’il permet au conducteur de lire, en bas du pare-brise, des informations capitales liées à la conduite, telles que la vitesse, les indications du GPS, les panneaux de signalisation ou d’éventuelles alertes d’anomalies comme la baisse de la pression des pneus. De ce fait et en visualisant ces informations sous cet angle et sans totalement quitter la route des yeux, le conducteur parvient à garder sa concentration sur la route. Actuellement, il existe deux technologies d’affichage tête-haute ou HUD (pour «head-up display), l’une se matérialise par une projection en bas du pare-brise, l’autre prend la forme d’une fine languette qui se déploie derrière le volant. Dans les deux cas, cet affichage n’a qu’une petite taille et c’est précisément à cela que Volvo entend remédier avec un pare-brise qui serait futuriste. C’est ce qu’a laissé croire Henrik Green en déclarant : «En soutenant son développement, nous pouvons mettre en lumière le potentiel que représentent ses produits dans les futures voitures Volvo».

Un pare-brise numérique en vue…
Dans la plupart des cas, l’affichage tête-haute se limite à ce que l’on pourrait assimiler à un jeu de réflexion de faisceaux. Bien plus évoluée, la technologie mise au point par Spectralics, et dite MLTC (pour «multi-layered thin combiner», traduisez «combinateur multicouche mince»), se veut un film optique ultrafin et applicable sur des surfaces transparentes, de toutes formes ou tailles. Du coup et selon Volvo, «dans le cas d’un pare-brise, cette technologie pourrait créer un large champ de vision d’affichage tête-haute, capable d’instiller une sensation de distance avec la superposition d’objets virtuels sur l’environnement du monde réel dans le but de proposer une expérience sûre et immersive». En intégrant encore plus de réalité augmentée, un tel pare-brise révolutionnerait ainsi l’expérience utilisateur et renforcerait encore plus l’aspect sécuritaire. Au demeurant et toujours selon Volvo, d’autres applications de la technologie MLTC sont possibles aussi bien pour des projections holographiques que pour des caméras frontales adaptées aux aveugles. À n’en pas douter, cette prise de participation dans une start-up aussi pointue ne fera qu’aider Volvo Cars à rester à l’avant-garde tant sur le plan technologique que sécuritaire.

Jalil Bennani / Les Inspirations ÉCO Auto

Change : l’économie marocaine lourdement impactée par la hausse du dollar



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page