Auto

Volkswagen T-Roc : petit SUV, gros succès

Quelques mois après avoir ouvert le carnet de commandes pour le T-Roc, Volkswagen Maroc livre les tous premiers clients qui s’avèrent plus nombreux que prévu. Original par son style, suréquipé et fort de son étiquette allemande, ce SUV citadin semble promis à une belle réussite commerciale.

Teasing, reveal, pré-lancement, mise en place d’une application mobile, installation de configurateurs tactiles dans les showrooms, campagne sur les réseaux sociaux et envoi de mailing avec fiches techniques… Jamais un lancement n’avait été aussi bien «goupillé» que celui orchestré par Volkswagen Maroc pour le T-Roc ! Original, déployé sur plusieurs mois (de février à juin) et très orienté sur le canal digital, ce dispositif marketing s’est avéré diablement efficace puisqu’il a généré plus de 900 commandes, dont 400 seront livrées en juin !


Une prouesse lorsqu’on sait que le Marocain, plus que tout autre client à travers le monde, accepte rarement d’acheter un véhicule qui est absent du showroom et, plus encore, de le commander et de patienter pour sa livraison. La réussite de cette démarche prouve ainsi le potentiel commercial du T-Roc qui, selon VW Maroc, «a la volonté d’être le leader de son segment». Premier atout, son style qui ne laisse pas indifférent.

Petit, mais musclé !
«La taille ne compte pas», voilà un adage qui se vérifie bien sur le T-Roc qui, en tout juste 4,23 m (soit 16 cm de plus qu’une Polo) parvient à générer un certain charisme et à offrir une certaine polyvalence. Ce qui fait son charme ? Une bouille sympathique, des passages de roue musculeux et un hayon incliné. Très typée Volkswagen, la face avant affiche un éclairage sur trois niveaux avec des feux de jour situés au milieu, entre les projecteurs et les phares antibrouillard. À l’arrière, les blocs de feux affichent une signature lumineuse tout aussi réussie qui n’est pas sans trahir une certaine inspiration du Tiguan. Le look du T-Roc devient encore plus branché en carrosserie bicolore, tandis que ses jantes, qui sont d’office en aluminium, vont de 16 à 18 pouces selon les quatre finitions disponibles au Maroc.

On retiendra au passage que seuls les deux derniers niveaux reçoivent des barres de toit en argent anodisé, des blocs de feux arrière à LED rouge foncé, les rétros rabattables électriquement et le toit ouvrant. Indépendamment de ces derniers détails, le T-Roc reste aguicheur et même espiègle. D’ailleurs, il cache bien son jeu car, sous son gabarit compact, il parvient à loger un coffre de 445 litres et un habitacle suffisant pour faire voyager 5 adultes.

À bord, design et technologie
La présentation est typiquement celle d’une Volkswagen, il n’y a qu’à voir la forme des aérateurs, celles des diverses commandes de la console centrale ou encore, le dessin des sièges. La planche de bord peut recevoir une teinte rappelant la couleur extérieure, tandis que sur la finition haute, l’instrumentation devient entièrement numérique via la dalle de 10,25’’ du «Digital Cockpit Pro». Accueillant, l’habitacle l’est aussi par ses équipements déclinés, comme on l’a mentionné, en quatre finitions dites Confort, Design, Sport et X’Trême. La première inclut d’office la climatisation, l’autoradio à écran multimédia de 6,5’’, les jantes alu’ de 16’’, le frein de parking électrique avec la fonction Auto-hold, l’allumage auto des phares et les projecteurs antibrouillard avec fonction d’éclairage d’intersection.

À cela, le deuxième niveau ajoute les projecteurs à LED, les radars de stationnement avant et arrière reliés à la caméra de recul, des jantes de 17’’, le mirroring pour smartphone via l’interface App-Connect (Apple CarPlay/Android Auto), l’éclairage d’ambiance (blanc), le détecteur de fatigue et des barres de toit noires. Comme son nom l’indique, le troisième niveau (Sport) met logiquement l’accent sur la sportivité d’apparence (sièges avant sport, pédaliers en acier brossé, volant sport avec palettes, éclairage d’ambiance rouge, vitrage arrière surteinté), tout en offrant la teinte bicolore et tout en étant amplement enrichi d’équipements avec, notamment, la clim’ auto’ bizone, l’accès et le démarrage mains-libres, le stationnement mains-libre «Park Assist», l’écran multimédia de 8’’ avec GPS Maroc, le chargeur de téléphone à induction, les rétros rabattables électriquement et même le toit ouvrant panoramique.

Du TDI et uniquement en boîte auto
En haut du tableau, le T-Roc X’Trême repose sur des roues de 18’’, reçoit un cockpit 100% numérique et soigne le confort de ses occupants par une belle sellerie en cuir, dont des sièges avant chauffants. Avec de tels équipements, le T-Roc n’a aucun complexe à se faire par rapport aux SUV du segment un cran au-dessus. Mécaniquement aussi ! Volkswagen Maroc a retenu une seule motorisation, en l’occurrence le 2.0 l TDI de 143 ch/320 Nm, strictement associé à la boîte automatique à 6 rapports DSG6. Un diesel qui revendique une consommation mixte de 5,3 l/100 km et qui promet d’offrir une belle autonomie grâce à un réservoir de 50 litres. Bref, que de points forts qui aideront immanquablement le T-Roc à tracer sa voie dans un segment de plus en plus bataillé. En cela, il pourra aussi compter sur des tarifs promotionnels de lancement, en vigueur jusqu’à la fin juin et allant de 259.000 à 316.000 DH. Un positionnement tarifaire un cran au-dessus de la moyenne du segment (B-SUV) à l’image du véhicule lui-même, qui sort de l’ordinaire.

Jalil Bennani / Les Inspirations Éco Auto

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page