Auto

Toyota C-HR 2. Encore plus sexy

Toyota a dévoilé le 26 juin la deuxième génération de l’une des stars de son line-up, le C-HR. Signe particulier : un look à couper le souffle, quasiment identique à celui du concept-car Prologue, dévoilé fin 2022 par la firme d’Aichi. Le premier opus du SUV urbain nippon avait bâti une grande partie de son succès sur son outfit original, dynamique,  et sur ses lignes acérées.

Son remplaçant repart sur les mêmes bases, gravit même quelques échelons en matière d’audace stylistique. Affichant 4,36 m de long, ce qui représente 3 cm de moins qu’avant, il reprend les codes esthétiques inaugurés par les nouvelles bZ4X Full Electric et Prius, s’offre une face avant agressive à souhait, marquée par la présence d’optiques qui ne sont pas sans évoquer le style McLaren et d’un bouclier qui confère, pour sa part, un petit air de Lambo Urus à la petite Toy’. La calandre béante façon gueule de requin, les surfaces très ouvragées au niveau des ailes du véhicule et ses poignées de portes affleurantes, mais aussi le becquet arrière et les feux arrière très fins, reliés non pas par un bandeau, mais par un monogramme digital “Toyota C-HR”, qui s’illumine quand le conducteur (clé numérique en poche, c’est-à-dire son smartphone, qui permet de télécommander le véhicule lors des phases de stationnement), s’approche du véhicule, sont autant d’éléments qui aimantent l’œil. Le nouveau C-HR bénéficie aussi d’une finition bicolore du plus bel effet. A l’intérieur, les efforts consentis par Toyota en matière de présentation intérieure sont patents. Le C-HR s’offre une planche de bord dans l’air du temps, épurée, dotée d’un éclairage d’ambiance offrant 64 configurations et la possibilité d’opter pour un programme préétabli de 24 teintes irisées qui s’égrènent au fil des heures de la journée, pour une expérience façon “série des cathédrales de Monet”… Le nouveau C-HR, c’est aussi un combiné d’instrumentation numérique de 12,3 pouces et un écran tactile central de 8 ou 12,3 pouces orienté vers le conducteur. D’une génération à l’autre, le bond en termes de connectivité est significatif. Le système multimédia Toyota Smart Connect donne accès à un assistant vocal et à une compatibilité sans fil à Apple CarPlay et Android Auto.

Du PHEV en renfort
Du nouveau aussi côté salle des machines, avec deux offres “full hybrid” (la base, chez Toyota) et autant de “plug-in hybrid”, ce qui constitue une première pour le C-HR. Les versions “unplugged” ont droit des quatre cylindres essence à 1.8 litre et 2.0 litres développant respectivement 98 chevaux et 152 ch, soit 140 ch et 198 ch avec l’apport de leur motorisation électrique, quand la variante hybride rechargeable abrite le plus puissant des moteurs précités et l’associe à un électromoteur de 120 kW (163 ch), pour afficher une puissance combinée de 222 ch. Alimenté par une batterie de 13,6 kWh (0,91 kWh pour les versions HEV), l’électromoteur du C-HR PHEV est crédité d’une autonomie de 66 km (cycle WLTP). Pour le lancement du nouveau C-HR, prévu début 2024, Toyota proposera deux éditions spéciales “Premiere”, les GR Sport et Salon.

Mehdi Labboudi / Les Inspirations ÉCO

whatsapp Recevez les actualités économiques récentes sur votre WhatsApp

FLO Retail & Shoes : ouverture d’une succursale au Morocco Mall



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page