Auto

Seat Arona : le nouvel outsider

Le nouvel importateur de Seat élargit son offre avec le lancement de l’Arona dans sa version restylée. Un SUV citadin qui a mis toutes les chances de son côté pour s’imposer dans un segment ultra bataillé.

Longtemps limitée aux berlines, la gamme Seat a fini par céder aux sirènes d’une demande fortement portée sur le SUV. Après l’Ateca, lancé il y a quelques années, c’est au tour de l’Arona de venir élargir cette même gamme vers le bas. Un modèle crucial pour la marque espagnole qui ne veut pas se contenter d’un second rôle dans l’un des segments les plus dynamiques, avec pas moins d’une quinzaine de concurrents sur le ring. Pour s’en démarquer, le petit frère de l’Ateca mise sur son cousinage germanique (Seat étant la propriété du groupe VW), mais aussi et, surtout, sur son physique.

Plus qu’une Ibiza  surélévée
Difficile de contempler l’Arona et de ne pas lui trouver des airs de famille avec l’Ibiza. Normal, il en est le dérivé surélevé. Cependant, l’Arona ne s’est pas contenté de prendre de la hauteur. Il s’est même offert un joli coup de crayon comme en atteste sa ceinture de caisse qui décroche au niveau du montant de custode. Un détail très travaillé avec un habillage métallique qui sépare entre la teinte de la carrosserie et celle du toit. Triangulaire à l’avant comme à l’arrière, la signature lumineuse est du plus bel effet, surtout depuis le récent restylage qui a d’ailleurs abouti à de légères retouches.

Parmi elles, notons une calandre agrandie en hauteur, un bouclier avant redessiné et des antibrouillards déportés vers le haut, sous les projecteurs qui recourent à la technologie LED. On précisera que, malgré leur nouvel emplacement, ces antibrouillards ronds assurent l’éclairage d’intersection. Enfin, campé d’office sur des jantes alu’ (de 16 à 18 pouces selon la finition), l’Arona parachève son look réussi en adoptant les codes stylistiques du SUV, à savoir, des rails de toit, des protections en plastique noir et une garde au sol rehaussée à 19 cm.

Spacieux et dans l’air du temps
En parlant de dimensions, ce SUV urbain se situe au cœur de sa catégorie avec une longueur de 4,15 mètres, pour une largeur de 1,78 m et une hauteur d’environ 1,55 m. Malgré la compacité extérieure, l’Arona parvient à offrir un bel espace habitable dont un coffre dans la moyenne haute du segment, son volume atteignant 400 litres. La présentation intérieure respire la qualité allemande à travers la qualité des matériaux et leur assemblage. Un constat qui prévalait déjà et qui devient encore plus perceptible sur cette version restylée qui adopte une planche de bord retouchée et sensiblement améliorée.

Outre un écran multimédia de 8,25 ou 9,2 pouces, on y constate un revêtement en plastique moussé, des aérateurs redessinés et un éclairage d’ambiance personnalisable, au même titre que le cockpit entièrement digital, qui constitue l’autre grande nouveauté de ce modèle restylé. Et puisqu’on parle d’équipements, sachez que la gamme Maroc de l’Arona s’articule autour de quatre finitions dites : Référence+, Urban, Xperience et FR.

Quatre finitions pour un diesel
Dès le 1er niveau, l’Arona reçoit, entre autres, 6 airbags, le capteur de pression des pneus, l’aide au démarrage en pente, le régulateur de vitesse, la climatisation, l’écran multimédia tactile (8,25’’) à connectivité USB-Bluetooth, le radar de recul, des jantes alu’ de 16’’ et les 4 lève-vitres électriques. Campée sur des roues de 17’’ et agrémentée de chromes extérieurs, la finition Urban ajoute l’accoudoir central avant, la caméra de recul, l’aide au stationnement Park Assist et le mirroring pour smartphone via l’interface multimédia Full Link.

Encore plus fourni, le 3e niveau s’enrichit notamment de la clim’ auto bizone, des phares full LED, de l’instrumentation digitale, de l’écran de 9,2’’, de l’accès mains-libre avec démarrage par bouton, des rétros rabattables électriquement, de l’éclairage d’ambiance et même du chargeur à induction. En haut du tableau, la finition FR intègre un système audio signé Beats à 6 HP et un sélecteur de modes de conduite.

Le tout, en habillant ses sièges sport d’Alcantara et en affichant un look spécifique incluant une double sortie d’échappement sport, des roues de 18’’, ainsi qu’un vitrage surteinté. Sous le capot, le choix de l’importateur s’est porté sur le 1.6 TDi de 95 Ch/250 Nm, associé à une boîte manuelle à 5 vitesses. Un diesel à vocation économique puisqu’il revendique une consommation mixte de seulement 4,6 l/100 km. Enfin, les tarifs se s’étendent de 187.900 à 234.900 DH et promettent de faire de l’Arona l’un des best-sellers de sa catégorie.

Jalil Bennani / Les Inspirations ÉCO Auto

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page