Auto

Opel Crossland : coup de jeune ! (VIDEO)

Modèle à succès, l’Opel Crossland arrive dans une nouvelle formule, fruit de son restylage de milieu de carrière. Profondément relifté et délesté de son suffixe (X), ce SUV urbain adopte une nouvelle face avant et gagne en charme comme en qualités dynamiques.

En ayant réalisé plus de 25% des ventes marocaines d’Opel en 2020, le Crossland X a été son deuxième modèle le plus vendu derrière la Corsa. En revanche, il a clôturé l’année à la première place de sa catégorie et de surcroît face à une concurrence active ! D’où l’importance pour un tel best-seller de passer par l’inévitable case «restylage». Le Crossland en ressort en perdant définitivement la lettre X de son patronyme et en gagnant énormément en séduction.


Plus sexy et plus viril
Pour restyler le Crossland, les designers d’Opel ne sont pas partis par quatre chemins, en s’inspirant directement de la nouvelle face avant inaugurée par le Mokka de seconde génération. Au sein de la marque à l’éclair, on parle de «Vizor» pour décrire cette nouvelle identité visuelle qui caractérise l’avant et se matérialise par un ensemble phare-calandre qui semble former un seul bloc s’étirant sur toute la largeur du véhicule. Plus affinée, cette calandre devient pleine et met en valeur aussi bien la montée en gamme que le logo à l’éclair qui se voit souligné par un détail en forme de pointe de flèche. Totalement redessiné, le bouclier évolue également en accueillant un sabot façon alu’ et un décor chromé autour des antibrouillard avant. À l’arrière et hormis des blocs de feux assombris, on note peu d’évolutions si ce n’est l’adoption d’un habillage noir laqué reliant ces deux feux. À lui seul, ce petit détail parvient à moderniser le dos du Crossland surtout sur la finition la plus chic qui s’habille aussi de noir au niveau des coques de rétroviseur noires, des jantes biton et du toit. Ce dernier semble alors comme flottant, offrant au véhicule un profil du plus bel effet.

Plus d’équipements à bord
Dans l’habitacle, rien ne change vraiment si ce n’est l’équipement. En effet, la gamme Maroc du Crossland a totalement été revue par les équipes marketing de la SMAA (Groupe Auto Hall). Exit donc les trois précédentes finitions (Essentia, Enjoy et Innovation), puis place à d’autres configurations dites : Édition et Élégance. La première reçoit d’office et entre autres, la climatisation, le régulateur de vitesse, le capteur de crevaison, l’aide au démarrage en côte, l’autoradio à connexion Bluetooth, l’ESP, 6 airbags (frontaux, latéraux et rideaux) et même l’alerte de franchissement de ligne ! Par rapport à l’ancienne finition Enjoy, la dotation Élegance s’enrichit de façon conséquente. Reconnaissable par ses jantes alu’ de 16’’, ses lignes de vitrage chromées et ses sabots façon alu’, cette finition ajoute notamment la clim’ auto bizone, un écran multimédia tactile de 7’’ intégrant le streaming audio et le mirroring pour smartphone (Apple CarPlay, Android Auto), un éclairage d’ambiance, des miroirs de courtoisie éclairés, les phares antibrouillard, l’allumage automatique des feux, le détecteur de pluie, le rétroviseur intérieur électrochrome, puis surtout, une sellerie mixte (cuir/tissu) et un siège conducteur labellisé AGR (du nom de l’Association allemande pour la santé du dos). Dans quelques mois, une troisième finition dite «Élégance +» s’ajoutera au catalogue et offrira plus d’équipements, dont les radars de stationnement couplés à la caméra de recul, des jantes de 17’’, un écran tactile plus grand (8’’) et le fameux pavillon noir doté de barres de toit chromés.

Du diesel et de la boîte auto
Pour le reste, le Crossland conserve l’un de ses atouts majeurs par rapport à la concurrence à savoir, son bon rapport : espace intérieur/encombrement extérieur avec une banquette à trois places et un volume de coffre de 410 litres, extensible à 1.255 l, si l’on sacrifie les places arrière. Autre atout : son offre mécanique inchangée et qui s’articule autour de deux diesel. En entrée de gamme, on retrouve le 1.6 l de 92 ch associé à une boîte manuelle à 5 rapports, tandis qu’un 1.5 de 120 ch exclusivement proposé en boîte automatique à 6 vitesses est proposé dès la finition Élégance. Mécaniquement toujours, il faut savoir que ce lifting a également été l’occasion pour revoir les trains roulants du Crossland. «Les ingénieurs d’Opel ont travaillé sur un nouveau tarage des amortisseurs (…) La direction a elle aussi été retravaillée, pour donner un meilleur centrage et une plus grande précision», indique un communiqué de la marque.
Bref, que d’améliorations qui permettront assurément au Crossland de conserver le lead sur ses rivaux, d’autant plus que son prix d’attaque débute sous
la barre psychologique des 170.000 DH.

Jalil Bennani / Les Inspirations Éco Auto

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page