Auto

L’automobile, du besoin utilitaire au pur plaisir de conduite

De la citadine généraliste et abordable au SUV de luxe, en passant par le pick-up, le ludospace, mais aussi les voitures de sport, il est désormais possible de conjuguer besoin fonctionnel et plaisir au volant.


BMW Série 4 Cabriolet
Quelques mois après son lancement, le Coupé BMW Série 4 tombe le haut avec l’arrivée de sa déclinaison Cabriolet. Une arrivée à l’heure des beaux jours, pour cette munichoise dont l’architecture pousse la notion de plaisir à son paroxysme, avec une ligne plus spectaculaire encore, offrant le charme d’une conduite cheveux au vent. En guise de couvre-chef, exit le toit rigide escamotable en trois parties, et retour à une capote souple qui se range dans le coffre. Le volume de ce dernier affiche ainsi 300 litres en configuration cabriolet et 385 l lorsque la capote est déployée. L’intérieur est identique à celui du coupé et l’équipement de base (finition Sport), plutôt généreux, incluant notamment, l’instrumentation numérique «BMW Live Cockpit», l’écran multimédia tactile 8,8’’, la clim’ auto trizone, le stationnement autonome, les phares à LED et des jantes alu’ de 18’’. Les plus exigeants devront forcément aller sur la finition Elégance (GPS, sellerie en cuir, chargeur sans fil, mirroring pour smartphone, lumière d’ambiance, chauffage de nuque…) et le Pack M (tableau de bord en cuir, coupe-vent, package aérodynamique M…). Contrairement au coupé, le cabriolet Série 4 fait l’impasse sur le diesel, et ne jure donc que par le sans-plomb, à travers 3 versions, à savoir la 420i (184 ch/300 Nm), la 430i (258 ch/400 Nm) et la puissante M440i xDrive (374 ch/500 Nm). Pour s’offrir le plaisir d’un tel cabriolet, comptez de 568.000 DH à 711.000 DH entre les 420i et 430i.

Audi Q5 Sportback
Best-seller d’Audi au Maroc et ailleurs dans le monde, le Q5 déborde de qualités, allant de son intérieur spacieux et qualitatif, à ses sophistications de confort ou de sécurité. Rationnel, le SUV intermédiaire de la marque aux anneaux l’est en quelque sorte, et cela se voit aussi au niveau de son look sobre et discret. Ceci dit, il fait un petit pas supplémentaire vers le plaisir de conduire, dès lors qu’il s’agit de la version Sportback. Celle-ci joue la carte de la séduction par le profil, en adoptant une ligne de toit qui s’abaisse vers un hayon plus incliné. À lui seul, ce détail parvient à donner une nouvelle identité au Q5 qui a pourtant d’autres cordes à son arc. À commencer par ses volumes habitables qui ne se voient guère sacrifiés par l’inclinaison du toit, hormis une baisse de 2 (petits) cm de la hauteur sous pavillon, au niveau des places arrière et 40 litres de moins au niveau du coffre (510 l). Par rapport au Q5 (tout court), cette variante Sportback se distingue aussi par sa disponibilité en une seule motorisation à savoir, la version 40 TDI de 204 ch avec boite auto, ainsi que par un équipement revu à la hausse, décliné sur trois finitions (Sport, S-Line et S-Line+), et offrant d’office la sellerie en cuir, les projecteurs Matrix LED, la caméra de recul avec le hayon motorisé, l’interface multimédia pour smartphone, des jantes alu’ de 19’’ ou encore, l’éclairage d’ambiance multicolore. Le tout à des prix variant de 660.000 à 830.000 DH.

Citroën Berlingo
Référence parmi les siens, le Berlingo fait le bonheur des Marocains depuis plus de deux décennies, soit du temps où il était produit au Maroc. Le modèle actuel a bien évolué, et adopte toujours un design marqué par des lignes douces et arrondies, proche du reste de la gamme Citroën et notamment la C3. En attestent les protections latérales en plastique noir (les «Airbumps») ou encore, la signature lumineuse frontale en trois niveaux superposés. À l’arrière, il plait par ses blocs de feux verticaux et son hayon droit qui donne accès à un gigantesque coffre de 775 litres ! Car, justement, s’il est très apprécié, le Ludospace de Citroën l’est aussi pour sa beauté intérieure ou encore ses talents cachés, dont une durabilité avérée, au fil des ans. La présentation à bord et les équipements diffèrent selon les trois finitions proposées (Live, Feel et Shine), avec un contenu forcément basique sur le 1er niveau, mais aussitôt amélioré à partir du 2nd qui s’enrichit notamment de la climatisation, d’une sellerie bicolore, d’une 2e porte latérale coulissante, d’un écran multimédia connecté de 8’’ ou encore, du régulateur de vitesse. Le 3e niveau va plus loin encore, en ajoutant le radar de recul, des jantes alu’ de 16’’ et même les rétros rabattables électriquement. Sous le capot, c’est toujours le diesel 1.6 HDI de 75 ch (92 pour la finition Shine) qui officie, et séduit par son appétit modéré (5,1 l/100 km en conso’ mixte). Quant aux prix, comptez respectivement 171.500 DH, 199.500 DH et 224.600 DH.

DS7 Crossback
Le plaisir que procure une automobile ne se dégage pas uniquement à travers les sensations de conduite qu’elle transmet. Il y a aussi le plaisir des sens ! En la matière, le DS7 Crossback assure, avec sa silhouette au regard travaillé dans le détail, à travers des projecteurs qui s’illuminent et s’animent, de façon spectaculaire, lors du déverrouillage. Qui dit DS7, dit noblesse des matériaux utilisés à bord. Des garnitures triées sur le volet, des habillages métalliques guillochés et une finition très typée, magnifiée par des coutures dites point-perle. Voilà, entre autres aspects, ce qui égaie les sens, à bord de ce SUV au gabarit intermédiaire (4,57 m de long) et au grand coffre (555 l). Il faut aussi souligner qu’avec ses moteurs, le DS7 Crossback assure un réel plaisir au volant, qu’il soit animé du 2.0 litres HDI de 180 ch, relié à la boite auto à huit vitesses (EAT8) et un sélecteur de modes de conduite, ou qu’il soit en version e-Tense, doté du 1.6 l essence hybride rechargeable de 300 ch. Autre point fort de ce modèle, son équipement généreux, dès le 1er niveau, comme on peut en juger, avec sellerie mixte (cuir/tissu), accès et démarrage mains libres, radars de stationnement av/ar couplés à la caméra de recul, écran multimédia 12’’ avec GPS et Mirror Link (Android Auto/Apple CarPlay), sièges avant électriques et chauffants avec fonction massage sur celui du conducteur ! Tout cela, à un prix d’attaque, actuellement en promotion, de 421.900 DH

Fiat 500C
Elle est la preuve ultime que l’automobile plaisir n’est pas forcément chère. Elle, c’est la Fiat 500C, dont le suffixe renvoie naturellement à la déclinaison cabriolet du modèle éponyme. Dans cette variante de carrosserie, la Cinquecento renvoie immanquablement à cette notion de «dolce vita», vague de douceur de vivre ayant caractérisé les années 1960. Pourtant, la 500C n’a pas grand-chose de différent d’une 500 normale, si ce n’est sa capote souple, qui se replie en accordéon jusqu’à l’arrière, en coulissant entre les deux arches. Génétiquement fidèle à la 500 originelle, la petite italienne joue la carte du «néo-rétro», également et même principalement (!), à l’intérieur où rondeur et douceur des lignes participent au plaisir des yeux. On appréciera aussi les selleries bitons, les placages colorés de la planche de bord, mais aussi l’équipement de base complet. Ainsi, et dès le premier niveau (finition Star), figurent d’office la sellerie mixte (cuir/tissu), les jantes alu’ 16’’, la climatisation, le régulateur de vitesse, l’écran tactile multimédia de 7’’ (Uconnect), les phares antibrouillard et le radar de recul. Mécaniquement, la 500C fait confiance à un petit bloc essence, le 1.2 litre de 69 ch couplé, au choix, à une boite manuelle au automatique, avec, dans les deux cas, une conso’ mixte modérée (autour de 5 l/100 km). Enfin, et comme évoqué précédemment, la 500C démontre que la voiture plaisir n’est pas une affaire d’argent, puisqu’elle s’affiche sous la barre des 180.000 DH !

Ford Mustang
De toutes les voitures de cette sélection, la Ford Mustang est celle qui symbolise, par excellence, l’automobile orientée plaisir. En coupé comme en cabriolet, la Mustang incarne le rêve américain sur quatre roues, avec un supplément d’âme et un regard qui forcent le respect. Signature lumineuse caractéristique de la Mustang, les trois bandes se retrouvent à l’avant comme à l’arrière. Les puristes l’apprécieront plus en coupé, avec son arrière fast-back et son habitacle très cocooning. La version décapotable sera, quant à elle, synonyme de plaisir au grand air, avec une traditionnelle capote au mécanisme entièrement motorisé, se rétractant en 10 secondes. Qui dit Mustang, dit équipement bien fourni, comme le propose l’importateur officiel de Ford (Scama-Auto Hall), qui opte pour la finition unique. On y trouve, notamment, la clim’ auto bizone, les sièges en cuir à réglage électrique et climatisés à l’avant, la caméra de recul, le cockpit digital de 12’’, l’écran multimédia 8’’ Sync3 avec GPS et mirroring relié à une sono Bang & Olufsen à 12 HP, le démarrage à distance ou encore, l’alerte de franchissement de ligne. Mécaniquement, le choix se fait entre le quatre cylindres 2.3 EcoBoost de 310 ch et le puissant V8 de 460 ch qui anime la version GT. C’est, d’ailleurs, sur ce plan que la Mustang est synonyme de plaisir, avec un comportement routier sportif et joueur, le timbre sonore particulier du V8 et la possibilité de devenir un pro du drift.

Hyundai i10
Jeune, pimpante et pétillante, la nouvelle Hyundai i10 apporte un vent de fraîcheur dans le segment de plus en plus petit des micro-citadines. Une catégorie orientée sur le besoin de mobilité. Une notion que cette nouvelle i10 veut d’abord magnifier à travers son look audacieux, marqué par un regard expressif, de jolies rondeurs et un profil travaillé. L’intérieur est bien celui d’une micro-citadine avec une habitabilité arrière plutôt juste et un petit coffre de 252 litres, mais avec une présentation moderne et même agréable à l’œil. Décliné en 2 finitions (Inventive et Seductive), l’équipement se veut d’emblée intéressant avec notamment, la climatisation, le radar de recul, l’autoradio Bluetooth et même le chargeur sans fil pour smartphone ! Le second niveau ajoute notamment des jantes alu’ de 15’’, la caméra de recul, l’écran multimédia de 8’’ et les phares antibrouillard. Sous son capot, la i10 abrite un 3 cylindres essence 1.0 l de 67 ch qui est proposé en boîte manuelle ou automatique pour plus de confort en utilisation urbaine. Enfin, orientée sur le besoin de mobilité, cette coréenne offre le plaisir d’une grille tarifaire douce allant de 122.000 à 143.000 DH.

Kia Ceed
Une compacte comme la Kia Ceed, on l’achète plus pour le besoin que pour le plaisir. Cependant, il y a bien lieu de parler de plaisir des yeux lorsqu’on contemple son design réussi et notamment lorsqu’elle est en version GT Line. On succombe alors au regard perçant des phares full LED, des deux sorties d’échappement chromées et du pack extérieur spécifique façon «soft tuning». Campée sur de belles roues de 17’’ la Ceed GT Line multiplie les signes intérieurs de richesse à travers son équipement. Sellerie en cuir, sièges avant électriques, chauffants et climatisés, volant chauffant et toit ouvrant s’ajoutent à une dotation bien fournie et incluant, la clim’ auto bizone, les rétros rabattables électriquement, l’écran tactile de 8’’ avec mirroring et le chargeur de smartphone à induction. Mécaniquement, la Ceed est aussi à la page avec son diesel 1.6 l CRDi de 136 ch, relié à une boîte auto à 7 vitesses, couplé au Stop & Start et doté d’une hybridation légère. Voilà comment la conso’ descend autour des 4 l/100 km, offrant à cette coréenne l’étiquette d’une auto économe. Il en va aussi du prix d’achat débutant à 230.000 DH et plafonnant à 295.000 DH pour la GT Line.

Peugeot Landtrek
Marquant le grand retour de Peugeot dans le segment utilitaire du pick-up, le Landtrek se veut pourtant un véhicule polyvalent. En effet et malgré son gabarit imposant qui s’étend sur plus de 5 mètres de long, le Landtrek sait s’aventurer aussi bien en milieu rural qu’urbain. Dans le premier, il pourra compter sur sa transmission 4×4 (avec blocage de différentiel), la plus grande benne du segment (de 1,63 à 2, 43 m) et une capacité de chargement allant de 1 à 1,2 tonne. Dans le second milieu, il mettra en avant sa carrosserie agrémentée de chrome, montée sur des jantes alu’ de 17’’ et protégée à l’avant par un sabot et à l’arrière par des capteurs reliés à la caméra de recul. Dans cette version civilisée (double cabine et finition Active), le Landtrek séduira aussi par sa planche de bord moderne dotée d’un écran multimédia de 10’’ avec mirroring pour smartphone et offrant diverses commodités (climatisation, port USB…). Dans les deux cas, le Landtrek mettra à profit les performances de son moteur, le 1.9 l diesel de 150 ch/350 Nm, associé à une boîte manuelle à 6 vitesses. Sachez enfin que, dans le réseau de Sopriam-Peugeot, le Landtrek est proposé à partir de 212.900 DH (version simple cabine, 4×2 finition Pro) et culmine à 319.900 DH (version double cabine, 4×4 finition Active). Cette dernière, au vu de ce qu’elle propose d’apparence comme à son bord, rend l’idée de rouler en pick-up tout sauf incongrue. Avis donc aux amateurs de SUV et de 4×4.

Porsche Macan GTS
Rouler en Porsche c’est assurément se faire plaisir, surtout lorsqu’il s’agit d’un modèle distinctif comme le Macan dans son ultime version. Fraîchement disponible auprès du Centre Porsche Casablanca, ce «nouveau» Macan est annoncé comme «plus puissant, plus affûté et plus sportif que jamais». Esthétiquement, les modifications apportées sont mineures et concernent notamment quelques retouches sur le bouclier avant et à l’arrière où les feux arrière sont reliés par un bandeau lumineux. La gamme importée s’articule autour de 3 versions : Macan (265 ch), Macan S (380 ch) et Macan GTS (440 ch). Cette dernière recueille tous nos suffrages du fait de ses spécificités. Reconnaissable par ses habillages noires (grille et prise d’air sur la calandre, jantes, entourage du vitrage latéral), le Macan GTS adopte d’office la suspension pneumatique sport (PASM) et repose sur un châssis abaissé de 10 mm, relié à des roues de 21’’. À bord, la touche sportive est rappelée par des détails en rouge, comme le fond du compte-tours analogique, les broderies du sigle GTS sur les sièges ou encore, les sur-coutures sur les contre-portes. Les puristes apprécieront le volant inspiré de la 911, le levier de vitesses raccourci ou encore, l’horloge qui trône au-dessus de l’écran multimédia de 10,9’’. Gage de plaisir au volant, le V6 biturbo de 2.9 l promet agilité et performances avec le 0 à 100 km/h signé en 4,7 sec et une vitesse maxi de 261 km/h. Restera à s’acquitter d’un joli chèque mentionnant 650.000 DH (Macan), 760.000 DH (Macan S) ou 950.000 DH (Macan GTS).

Seat Ibiza
Du style, de la compacité et des équipements. Telle est l’équation triptyque qui fait de l’Ibiza cette citadine très appréciée par une clientèle en quête de mobilité, de polyvalence mais aussi de distinction. Cette dernière donne, la petite Seat la cultive à travers une silhouette savamment sculptée et marquée par une forte personnalité qui découle notamment de ses flancs nervurés à souhait et de ses phares anguleux à LED. Ces derniers, comme la calandre chromée, les rétros rabattables électriquement, les phares antibrouillard avec éclairage d’intersection et les jantes alu’ de 15’’ figurent d’office sur l’Ibiza. Généreuse et fonctionnelle, l’Ibiza l’est encore plus à son bord puisqu’elle s’équipe, dès le premier niveau, de la clim’ auto bizone et de l’écran 8’’ à fonction mirroring «Full Link» ! Que reste-t-il donc aux finitions suivantes ? Sur l’Ibiza Urban, les jantes passent à 16’’, le toit devient panoramique et ouvrant, tandis que les manœuvres de stationnement sont facilitées par des capteurs (av/ar) reliés à une caméra de recul. Avec ses 355 l, le coffre est l’un des plus grands du segment et permet d’envisager les départs en vacances. Les motorisations aussi et notamment, le 1.6 TDI de 95 ch, couplé à une boîte manuelle à 5 vitesses et revendiquant un bon bilan à la pompe avec une consommation mixte de 4,5 l/100 km. Et pour enfoncer le clou, cette sexy petite ibérique se veut abordable dès 140.900 DH, tandis qu’elle s’affiche à 212.900 DH pour sa finition la plus huppée, la FR.

Jalil Bennani / Les Inspirations ÉCO Docs Auto

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page