Auto

L’automobile accessible : de toutes les tailles et pour tous les goûts

Du simple artisan au couple de fonctionnaires, en passant par les petits commerçants, la classe moyenne nationale trouve son bonheur automobile dans une série de modèles allant de la micro-citadine au SUV urbain, en passant par la berline tri-corps bon marché. En voici un florilège multimarque.

Citroën C3


Citroën la plus vendue au Maroc, la C3 doit le succès de sa recette à une série d’ingrédients, dont l’originalité de son look. La petite frenchy qui frôle tout juste les 4 mètres de long à le mérite de ne ressembler à aucune autre de ses consœurs. Calandre affinée, signature lumineuse superposée, «Airbumps» de protection sur les côtés… le coup de crayon de la citadine aux chevrons est unique et lui donne un côté branché, surtout lorsqu’on opte pour un toit bi-ton (dès le deuxième niveau). Dans l’habitacle, la présentation est tout aussi originale avec une planche de bord horizontale, pouvant recevoir l’ambiance «Techwood», placage imitant le bois. La C3 est surtout une voiture spacieuse et confortable à l’instar de toutes les Citroën, puisqu’elle dispose de sièges brevetés (sous le nom d’«Advanced Comfort») intégrant une double mousse. Au Maroc, la gamme s’articule autour d’une seule version, motorisée par le 1.6 HDI de 92 ch à boîte manuelle et déclinée en trois finitions (Feel Business, Feel Pack et Shine Pack). Si la première finition s’avère d’emblée bien fournie (climatisation, écran tactile 7’’ avec mirrroring, régulateur de vitesse, alerte de franchissement involontaire de ligne…), c’est surtout le 2nd niveau qui met le paquet en termes d’équipements. On y trouve notamment la clim’ auto, le radar de recul, les phares antibrouillard, les rétros rabattables électriquement et les Airbumps. Comptez 182.400 DH pour cette C3 (Feel Pack), les deux autres s’affichant à respectivement 176.900 DH et 190.900 DH.

Dacia Logan

Proposer une berline neuve, dotée de 5 places, d’un grand coffre et d’un moteur économe pour le prix de son équivalente sur le marché de l’occasion, voire moins. Telle a été l’idée de génie du groupe Renault, en rachetant la marque Dacia et en mettant sur le marché la Logan. Plus de 15 ans après son lancement, cette (petite) familiale a séduit des millions d’usagers dans le monde dont des dizaines de milliers de Marocains. La Logan, c’est une silhouette qui s’est sensiblement améliorée au même titre que la présentation intérieure qui a gagné en qualité perçue comme en équipement. Outre une version dédiée aux taxis, la gamme actuelle compte deux finitions dites Ambiance et Lauréate. La première offre tout de même la climatisation (manuelle), le régulateur et limiteur de vitesse, des jantes alu’ de 15’’ et même l’écran multimédia 7’’ (avec USB, Bluetooth et streaming audio), sans faire l’impasse sur la sécurité (ABS, double airbag). La seconde ajoute la clim’ automatique, des jantes de 16’’, les phares antibrouillard et même le radar de recul couplé à la caméra. Avec son vaste coffre (510 litres), cette berline «made in Morocco» a les moyens d’emmener toute une famille en voyage. En cela, elle pourra aussi compter sur la frugalité de ses moteurs et notamment le 1.5 dCi de 85 ch qui revendique une consommation mixte de 4,5 l/100 km seulement. Une version essence (1.0 l de 73 ch) existe aussi au catalogue et fait de la Logan «l’automobile accessible» par excellence sur le marché avec un prix débutant à 100.400 DH seulement ! Les versions diesel, elles, s’affichent à respectivement 125.000 et 133.000 DH avec dans tous les cas de figure la possibilité d’un financement avantageux auprès de RCI Finance, la «maison de crédit» de Renault Commerce Maroc.

Dacia Lodgy

Plébiscité par les grands taxis, le monospace Lodgy l’est aussi par les familles nombreuses qu’il est capable de transporter grâce à ses 7 places embarquées. Avec sa ligne fuselée, ses rails de toit et ses feux arrière placés en hauteur, il plaît aux petits comme aux plus grands. Lodgy devient même un cran plus branché dans sa version Stepway affublée de protections en plastique noir (bas de caisse et autour des passages de roues) et de skis gris à l’avant comme à l’arrière, puis dotée de projecteurs antibrouillards et de jantes alu’ de 16’’. Un joli look doublé d’un volume habitable impressionnant pour un véhicule qui ne dépasse pas les 4,50 m de long. Selon la position des sièges de la troisième rangée, le coffre peut varier de 207 à 827 litres, voire 1.861 si l’on ne garde que les places avant. Gros porteur, le Lodgy soigne aussi le confort de ses occupants. Il n’y a qu’à voir ses équipements qui assurent sécurité et bien-être à bord. Jugez-en par vous-mêmes : ABS avec aide au freinage d’urgence, airbag frontaux et latéraux (avant), climatisation, régulateur et limiteur de vitesse, écran multimédia 7’’ (avec Bluetooth et GPS), etc. Convivial et familial, le Lodgy propose de petits détails qui agrémentent la vie à bord, dont de nombreux rangements, une 3e prise 12V au dernier rang, un rétroviseur pour enfants et, pour ces derniers, des tablettes type aviation au dos des sièges avant. Tout cela avec le très économe diesel 1.5 dCi de 85ch, à des tarifs ultra-compétitifs qui débutent à 156.500 DH (Ambiance) et plafonnent à 177.000 DH (Stepway) avec, là encore, un financement spécifique auprès de RCI Finance Maroc.

Fiat Tipo

Voilà quelques années déjà que la Tipo a su capter toute une clientèle de masse pour Fiat. Des actifs, jeunes et moins jeunes, en quête d’une berline offrant un bon compromis entre son encombrement extérieur, ses dimensions intérieures (coffre de 520 litres) et ses prestations routières, pour des tarifs accessibles à toute une classe sociale. La Tipo offre tout cela à la fois, avec en prime un look rafraîchi à l’occasion du traditionnel lifting de milieu de carrière. Elle en ressort avec une calandre retouchée et élargie jusqu’à mordre un peu dans les projecteurs qui, eux aussi, ont été revisités pour adopter des LED en forme de sourcil. Redessiné, le bouclier avant adopte des inserts de chrome du plus bel effet. L’intérieur évolue subtilement avec l’adoption de nouveaux habillages, ainsi qu’un nouvel écran du système multimédia. Au Maroc, la gamme Tipo est proposée en 3 finitions dites Sedan, City Life et Life. Si le premier niveau s’assure de l’essentiel (double airbag, climatisation manuelle, autoradio Bluetooth…), la 2e finition ajoute notamment la clim’ auto bizone, le régulateur de vitesse, les phares antibrouillard, les jantes alu’ 16’’, le radar de recul couplé à la caméra et l’écran tactile de 7’’ intégrant le mirroring (Android Auto/Apple CarPlay). Mécaniquement, l’entrée de gamme est assurée par le 1.3 l diesel de 95 ch, tandis que les versions suivantes reçoivent le 1.6 l diesel de 120 ch, proposé en boîte manuelle ou automatique. Le tout à des prix allant de 152.400 DH à 201.900 DH .

Ford Fiesta

Incontournable parmi les citadines polyvalentes, la Ford Fiesta jouit d’une forte popularité auprès des Marocains, dont une bonne part de primo-accédants à l’automobile. La Fiesta, on l’aime d’abord pour son design très réussi, mais aussi pour le sérieux de sa fabrication, puisque cette américaine est produite en Allemagne. Un niveau de qualité parmi les meilleurs de la catégorie et qui apparaît d’emblée lorsqu’on monte à bord. Habillages soft, plastiques de qualité et finition rigoureuse flattent l’égo du conducteur au même titre que les dimensions intérieures (dont un coffre de 311 litres) et les équipements. Ces derniers sont configurés selon 3 finitions dites Trend, Trend Plus et Titanium. Loin d’être minimaliste, le premier niveau intègre d’office la climatisation, l’écran tactile de 8’’ su système multimédia Sync3 (intégrant Bluetooth, port USB et Apple CarPlay/Android Auto), l’allumage auto des phares, le capteur de crevaison, l’éclairage d’ambiance, le radar de recul et même l’aide au maintien de la trajectoire. Le deuxième niveau ajoute principalement des jantes alu’ de 15’’, les phares antibrouillard et les rétros rabattables électriquement. La Fiesta Titanium, elle, s’enrichit de la clim’ automatique, du régulateur de vitesse, du démarrage par bouton et du capteur de pluie, tout en jouant encore plus sur les apparences avec des roues de 16’’, des vitres surteintées et une belle signature lumineuse à LED. Bref, autant de qualités qui justifient des prix allant de 180.000 à 215.000 DH.

Hyundai Accent

Si la Hyundai Accent reste plébiscitée par la classe moyenne et plus particulièrement les pères de famille à budget limité, c’est tout simplement parce qu’elle offre une belle polyvalence à des tarifs très compétitifs et avec un design contemporain. C’est plus que jamais le cas de la version restylée fraîchement lancée par Hyundai Maroc. Point d’orgue de ce lifting, son nouveau faciès marqué par un bouclier redessiné et une calandre conforme au nouveau style Hyundai dit «Parametric Design». Valeur sûre parmi les petites berlines à grand coffre, cette coréenne est capable de transporter toute une famille et ses bagages (malle de 480 litres) dans un intérieur spacieux et à la page. Parmi les changements apportés à bord figure le nouvel écran tactile de la console centrale qui se veut compatible avec Android Auto et Apple CarPlay dès le second niveau (Inventive). C’est d’ailleurs ce dernier qui présente, à nos yeux, un bon compromis pour l’Accent puisqu’on y trouve, entre autres, le régulateur de vitesse, le radar de recul couplé à la caméra, l’interface Bluetooth, les jantes alu’ de 15’’ et même les rétroviseurs rabattables électriquement. Mécaniquement, l’Accent fait confiance à un 1.5 l diesel de 115 ch, couplé au choix à une boîte manuelle ou automatique avec, dans les deux cas, 6 vitesses, ce qui est un gage d’une consommation maîtrisée (de 4,4 à 5,3 l/100 km en cycle mixte). Enfin, et comme elle l’a toujours fait, l’Accent brille par son accessibilité avec des prix promotionnels de lancement compris entre 154.900 et 204.000 DH.

Kia Picanto

Voilà bientôt deux décennies que la Picanto fait des heureux au Maroc ! Des primo-acquérants, pour la plupart, qui trouvent dans la micro-citadine de Kia un bel outil pour accéder (enfin) à la mobilité. Attractive, la Picanto l’est encore plus dans son ultime version restylée et plus particulièrement en finition GT Line. Celle-ci est reconnaissable par ses feux de jours à LED, ses jantes alu’ de 15’’ et son pack look spécifique qui inclut notamment des inserts de chrome, ainsi qu’un liseré rouge sur la calandre et d’autres en bas de la carrosserie. Pimpante, cette Coréenne de 3,60 m offre 5 places et un coffre de 255 litres extensible à 1.010 l via la banquette rabattable. L’intérieur évolue d’une finition à l’autre et devient logiquement chic sur la finition GT Line qui joue aux petites bourgeoises en s’habillant de cuir et en recevant un équipement bien fourni. On y trouve l’accès mains-libres et le démarrage par bouton, la clim’ automatique, le radar de recul avec caméra, les rétros rabattables électriquement, l’écran tactile de 8’’ avec mirroring et même le toit ouvrant. Elle est d’ailleurs la seule à s’animer du 1.2 l essence de 84 ch à boîte automatique, quand les autres finitions (Motion, Motion+ et Active) se contentent du 1.0 l essence de 67 ch (manuel ou auto). Enfin, la Picanto a de quoi plaire par ses tarifs qui débutent à 122.900 DH pour la version de base et culminent à 177.900 DH pour la GT Line, avec dans tous les cas une garantie tranquillisante de 5 ans.

Opel Corsa

Si la Corsa est le best-seller d’Opel au Maroc, c’est tout simplement parce qu’elle est bourrée de qualités. À commencer par son design, travaillé à coup de lignes claires et tendues qui étirent visuellement le véhicule. On apprécie sa ligne de toit, la découpe du hayon ou encore l’alignement des LED de jour (à l’avant) avec la ligne de chrome qui traverse la calandre. C’est subtil et très recherché, de la part des designers d’Opel. Autre atout de cette allemande, sa beauté intérieure avec un poste de conduite à l’ergonomie étudiée et aux équipements bien fournis. La gamme Maroc propose 3 finitions (Edition, GS Line et GS Line +) avec d’emblée la climatisation, le radar de recul, l’écran multimédia 7’’ avec mirroring et le régulateur de vitesse. Ce dernier devient adaptatif sur la finition haute qui va loin en s’équipant notamment de jantes alu’ 17’’, de rétros rabattables électriquement, d’un chargeur à induction et même d’une première dans le segment : des phares Matrix LED ! Qu’il s’agisse d’espace habitable à l’arrière ou de volume de coffre de 309 l, la Corsa fait très fort pour son gabarit. Mécaniquement, le 1.2 l essence de 75 ch n’anime que la Corsa de base, les autres disposant du 1.5 l diesel de 102 ch. Enfin, s’il y a un domaine dans lequel la Corsa met tout le monde d’accord, c’est celui des prix qui, au vu des équipements, en font l’une des plus compétitives du segment. Comptez 133.000 DH pour la Corsa de base et 189.000 DH pour la plus chic.

Peugeot 208

Bien avant qu’elle soit «made in Morocco», la Peugeot 208 a toujours été une automobile accessible et incontournable auprès de la classe moyenne. Jeunes ou moins jeunes, hommes et femmes optent pour cette citadine polyvalente pour ses nombreuses qualités, dont un design aguicheur. C’est surtout le cas de la silhouette actuelle qui fait preuve d’audace, notamment à travers la signature lumineuse frontale en forme de crocs. La 208, ce n’est pas qu’un look réussi, c’est aussi une beauté intérieure qui se manifeste par un bel espace de vie à bord ainsi que par le fameux i-Cockpit, poste de conduite très typé de Peugeot. Question équipement, si la version de base offre un peu plus que l’essentiel (ABS, ESP, climatisation, régulateur de vitesse, capteur de crevaison, écran tactile 5’’ Bluetooth…), le deuxième niveau (Active Pack) s’enrichit encore plus avec notamment des jantes alu’ de 16’’, le radar de recul, les rétros rabattables électriquement ou encore l’écran multimédia 7’’ avec mirroring (Apple CarPlay/Android Auto). Sous le capot, la 208 mise sur deux diesel (1.6 HDI de 92 et 1.5 BlueHDI de 130), mais propose aussi de l’essence, via le 1.2 l PureTech de 75 ch. Cela lui permet de débuter une grille de prix allant de 125.900 DH à 186.900 DH. Ce dernier n’étant pas celui de la version diesel la plus huppée (1.6 HDI 92 Allure Pack), mais celui de l’avant-dernière (1.5 BlueHDI 130 BVA8) qui a le mérite d’être la citadine nouvelle génération la plus puissante du segment, dotée de la boîte automatique.

Renault Express

Qu’il s’appelle Renault Kangoo ou Dacia Dokker, le ludospace est une race automobile très appréciée au Maroc. Une popularité sur laquelle compte bien surfer la toute nouvelle génération de l’Express, premier véhicule de la gamme Renault produit à Tanger. Esthétiquement, l’Express affiche fièrement l’identité stylistique de Renault avec notamment des projecteurs avant à LED en forme de C. Pourtant, le point fort de sa carrosserie est structurel, celle-ci disposant de deux portes latérales coulissantes, qui ont la plus large ouverture, soit 71,6 cm. Pratique pour l’accès des occupants adultes, mais aussi pour un éventuel chargement, dès lors qu’il est question de rabattre la banquette pour porter le volume du coffre de 800 à 3.000 litres ! À bord toujours, l’Express se veut résolument une «voiture à vivre» avec ses 17 espaces de rangement et son mobilier intérieur dans l’air du temps. Il n’y a qu’à voir les équipements qu’il propose, selon les finitions qui sont au nombre de trois, tels que le radar de recul couplé à la caméra, le chargeur sans fil pour smartphone ou encore l’écran tactile connecté avec fonction mirroring (Android Auto/Apple CarPlay). Pour plaire à sa cible, l’Express mise sur un moteur bien connu : le 1.5 dCi l de 95 ch. Un diesel relié à une boîte manuelle à 6 vitesses pour ne consommer que 5,1 l/100 km en cycle mixte. Économique à l’usage, l’Express l’est d’abord à l’achat avec des prix bien étudiés, à savoir 138.000 DH pour la version Life, 148.000 DH pour le niveau intermédiaire Explore et 162.000 DH pour la finition haute Intens.

Seat Arona

Après l’Ateca, qui connaît un joli succès, Seat élargit son offre «surélevée» avec l’Arona qui se range parmi les SUV urbains. Face à eux, le petit crossover ibérique s’est donné une bonne dose d’atouts structurels. À commencer par sa silhouette, certes inspirée de l’Ibiza, mais non moins personnelle avec notamment cet effet de style au niveau des montants de custode arrière. Un détail qui participe au profil dynamique du véhicule et met en valeur sa teinte bicolore, proposée dans la gamme Maroc dès la 2e finition. À bord, ce SUV de 4,14 m de long avance d’autres arguments, notamment un bel espace habitable, doublé d’un coffre de 400 litres, soit un volume dans la moyenne haute du segment. Le dessin contemporain de la planche de bord ainsi que la richesse de l’équipement font toute sa beauté intérieure. En effet, sur les quatre finitions disponibles auprès de la CAC (Réference +, Urban, Xcellence et FR), la première offre d’office le radar de recul, l’écran multimédia de 6,5’’, la climatisation, les jantes alu’ 16’’ et même les antibrouillard à éclairage d’intersection. Notre coup de cœur va au 3e niveau (Xcellence) qui, outre ce qu’ajoute l’Urban (écran 8’’ Full Link, caméra de recul, jantes de 17’’…), reçoit notamment le cockpit digital de 10,25’’, l’accès et démarrage mains-libres, la clim’ auto bizone et le chargeur à induction. Enfin, animé du 1.6 TDI de 95 ch, l’Arona affiche un autre point fort : ses tarifs promotionnels qui débutent à 189.900 DH et culminent à 237.900 DH.

Toyota Yaris

Star discrète parmi les citadines, la Toyota Yaris regorge de qualités. Elle est agile, suréquipée, diablement économe en carburant et déclarée la plus sûre du segment par l’Euro NCAP. Ces atouts lui ont permis de rafler le titre très prisé de «Voiture de l’année» 2021 en Europe. Sa bouille rondouillarde est marquée par le regard espiègle de ses phares full LED, de subtiles rondeurs et une carrosserie bi-ton. L’intérieur est à la page et intelligemment aménagé pour offrir un habitacle et un coffre suffisants. Sur les deux finitions proposées (Dynamic+ et Distinctive+), la première reçoit d’office la climatisation, un écran tactile de 7’’ , l’allumage auto des phares et le capteur de crevaison. Un ordinaire qu’améliore le second niveau, ajoutant des jantes alu’ de 15’’, un compteur digital, les phares antibrouillard, des vitres surteintées, la caméra de recul et même le chargeur sans fil pour smartphone qui est supporté sur écran via Apple CarPlay et Android Auto. Actuellement en promotion, la Yaris a revu ses tarifs à la baisse, s’affichant à partir de 140.900 DH et culminant à 196.000 DH. Si le premier concerne la version essence (1.0 l de 71 ch), le dernier est celui de la version hybride (1.5 l de 116 ch) qui brille par sa consommation (3,2 l/100 km) et exonère du paiement de la vignette.

Volkswagen T-Roc

En haut de la fourchette des autos «accessibles» retenues dans cette sélection, le T-Roc est le ticket d’entrée à la gamme SUV de Volkswagen. Les flancs musclés, les teintes flashy et bicolores ou encore la signature lumineuse travaillée ne laissent pas indifférent celui qui croise ce SUV citadin de 4,23 m de long. Pour autant, le T-Roc a de quoi séduire une petite famille. Comment ? En offrant un bel espace habitable et un coffre de 445 litres. Compagnon idéal pour les voyages, le T-Roc l’est aussi du fait de son 2.0 l TDI de 143 ch, qui en fait l’un des mieux motorisés du segment B-SUV. Un diesel appréciable au quotidien, grâce notamment à sa boîte automatique disponible d’office. Idem pour les jantes alu’ de 16’’, les phares antibrouillard (avec éclairage d’intersection), le frein de stationnement électrique (incluant la fonction Auto Hold) ou encore l’écran multimédia 6,5’’ à interface téléphonique. Selon les finitions qui suivent, le T-Roc peut avoir une caméra de recul, le toit ouvrant panoramique, des sièges en cuir, un cockpit digital et un écran tactile de 8’’ intégrant le GPS. Enfin, s’il est «accessible» à partir de 259.000 DH et jusqu’à 316.000 DH (pour sa finition la plus chic), le T-Roc le sera moins au-delà du 30 juin, date qui marquera la fin de ses prix de lancement.

Jalil Bennani / Les Inspirations Éco Auto

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page