Auto

Ford Mustang, un leadership prolongé

Icône de l’automobile et modèle emblématique de Ford, la Mustang semble s’être approprié le statut de «coupé sport le plus vendu au monde», en remportant ce titre pour la sixième année consécutive… malgré une année 2020 marquée par le contexte de la Covid-19, mais aussi l’âge du modèle actuel.

Qui peut freiner la Ford Mustang dans son élan ? Visiblement, aucun autre coupé sportif, du moins en termes de ventes. En effet, selon les données recueillies et publiées par le cabinet d’études IHS Markit concernant les nouvelles immatriculations de véhicules dans le monde, pas moins de 80.577 exemplaires de la Mustang ont été vendus en 2020 ! Ce chiffre, qui prend en compte les deux déclinaisons de carrosserie (coupé fastback et cabriolet convertible) et l’ensemble des versions mécaniques de la Mustang (Bullitt, Shelby GT350, Shelby GT350R et Shelby GT500), en fait, ni plus ni moins que le coupé le plus vendu au monde, et ce pour la sixième année consécutive ! Toutes catégories confondues (coupés, cabriolet, roadster, coupés-berlines) dans la concurrence, la Mustang obtient, pour la seconde année consécutive, le titre de la voiture de sport la plus vendue au monde.


L’annonce de ce double leadership conservé a été faite en marge du 57e anniversaire de la Mustang, célébré le samedi 17 avril (date du lancement de la première Mustang en 1964) par des millions de fans. Il est intéressant de noter que l’icône de Ford est parvenue à conserver ses deux titres au terme d’une année marquée par une conjoncture économique morose découlant de la pandémie de Covid-19. Mieux encore, la Mustang a pu améliorer sa part sur le marché mondial des coupés sportifs en la portant à 15,1%, contre 14,8% en 2019. À n’en pas douter, le succès de la Mustang tient indéniablement à son image iconique et à l’enthousiasme de ses fans à travers le monde. C’est ce qu’a expliqué l’un des hauts responsables de la marque, Hau Thai-Tang : «les passionnés de voitures hautes performances ont démontré une fois de plus leur amour pour la Mustang». Puis de commenter : «malgré une année difficile pour l’ensemble du secteur automobile en raison de la pandémie, la Mustang a réussi à tirer son épingle du jeu en réalisant d’excellentes performances en termes de ventes, augmentant ainsi sa part sur le marché mondial des voitures de sport».

Par région, les États-Unis restent logiquement le premier marché de la Mustang avec 61.090 ventes comptabilisées l’an dernier, soit deux tiers de ses livraisons mondiales avec trois États où elle est fortement prisée, à savoir le Texas (8.600 transactions), la Californie (6.200) et la Floride (5.864).

Dans le reste du monde, les ventes de la Mustang ont reculé de 15,7% du fait de la crise liée à la pandémie. Cependant, ses livraisons ont fortement progressé en Europe et plus précisément sur des marchés comme la Hongrie (+68,8%), les Pays-Bas (+38,5%), le Danemark (+12,5%), la République tchèque (+5,6%) et l’Autriche (+4%). Le succès commercial de la Mustang est prodigieux dans la mesure où il perdure alors que la génération actuelle a été lancée en 2015, puis restylée en 2018. C’est un modèle qui se rapproche donc de la fin de son cycle de vie.

D’ailleurs, la prochaine génération de la Mustang est déjà dans les cartons de Ford, et sa révélation est prévue en 2022 pour une commercialisation en 2023. En attendant, la Mustang n’est plus une monoculture, mais bien une gamme qui s’est déclinée avec un SUV 100% électrique baptisé Mustang Mach-e. Ce dernier, lancé en novembre 2019, affiche des ventes en forte croissance, avec 6.614 unités écoulées durant le premier trimestre 2021, presque autant que ce qui s’en est vendu durant toute l’année 2020, soit 6.717 exemplaires qui ne rentrent d’ailleurs pas dans les volumes de vente de la Mustang.

Jalil Bennani / Les Inspirations Éco Auto

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page