Auto

Ford Fusion : lifting de sophistication

La berline moyenne de l’Ovale bleu est fraîchement disponible dans le réseau de Scama (Groupe Auto Hall) dans sa version restylée. Subtilement relookée, la Fusion améliore sa commodité en adoptant un espace intérieur digitalisé et plus high-tech pour plus de confort et de sécurité.

Ce n’est pas parce que le segment des berlines moyennes pâtit de l’engouement de la clientèle pour les SUV que les constructeurs et leurs distributeurs doivent rester les bras croisés. Tel est l’avis de Ford qui a apporté un joli coup de jeune à la Fusion en vue de prolonger sa carrière. Au programme de cette cure de jouvence, une ligne subtilement retouchée, une ergonomie intérieure améliorée et un contenu technologique plus pointu. Objectif : maintenir en forme celle qui reste l’«une des berlines les plus prisées sur le marché marocain» selon Achraf El Boustani, directeur général de Ford en Afrique – Direct Markets.


Lifting a minima
Plutôt que de chambouler toute la ligne de la Fusion, les designers de l’Ovale bleu ont préféré modérer leurs coups de crayon pour ce restylage de milieu de vie. Résultat : la face avant évolue subtilement avec un nouveau traitement de la calandre qui adopte un contour chromé et des barres noires. Ce même habillage noir se retrouve au niveau du bouclier avant qui a été remodelé à cette occasion, avec notamment un nouveau dessin pour l’emplacement des antibrouillards.

À l’avant toujours, les phares se dotent (sur la finition haute) de la technologie «Dynamic LED» qui, comme son nom le laisse deviner, adapte parfaitement le faisceau d’éclairage aux courbes de la route dans les virages. Plus racée, la berline américaine l’est encore plus vue de l’arrière, sa poupe arborant une large lame chromée qui court sur toute la largeur du véhicule et relie les blocs de feux. Pour tout le reste, la Fusion conserve sa silhouette générale, marquée par un entourage chromé des vitres latérales, un vitrage arrière surteinté et de belles jantes alu’ de 17 et 18 pouces.

Cockpit digital et boîte robotisée
À bord, la présentation déjà bien soignée de la Fusion s’améliore à son tour. Le principal changement, qui saute immédiatement aux yeux, est celui de l’espace dégagé entre les places avant, suite à la disparition du traditionnel levier de vitesses. Ce dernier a été remplacé par un sélecteur rotatif, dit «E-shifter», qui permet de contrôler la toute nouvelle transmission automatique robotisée.

Au-delà du gain d’espace, cette boîte participe au confort du conducteur en lui assurant des changements de vitesse extrêmement fluides. L’autre grande nouveauté intérieure, c’est l’adoption d’une instrumentation 100% digitale qui inscrit la Fusion dans l’air du temps, tout en améliorant, là encore, l’expérience de conduite. Dans la même veine, citons l’éclairage d’ambiance multicolore, le rétroviseur intérieur électrochrome, la climatisation automatique bizone, l’accès mains-libres et le démarrage par bouton, les radars de stationnement avant et arrière ou encore le régulateur de vitesse adaptatif.

Que d’équipements qui figurent d’office sur la Fusion. À ce propos, il faut savoir que l’équipement de ce modèle a été reconfiguré autour de deux finitions dites Titanium et Titanium X. Outre les équipements précités, la première compte aussi les rétroviseurs rabattables électriquement, des jantes alu’ de 17’’, 7 airbags (dont un pour les genoux du conducteur), le détecteur de pluie ou encore l’écran tactile 8’’ qui gère le système Sync3. Cette interface multimédia intègre la connectivité Bluetooth (avec streaming audio), ainsi que le mirroring pour smartphone (Apple Carplay et Android Auto).

Un diesel en deux puissances
Sur la Titanium X, l’équipement s’enrichit ostensiblement avec une sellerie en cuir, des sièges avant réglables électriquement et chauffants, une installation audio à 12 HP, la caméra de recul, le stationnement automatique (Park Assist), l’ouverture électrique du hayon de coffre, des jantes alu’ de 18’’, le capteur de crevaison, les phares avant à LED adaptatifs puis surtout une sophistication de pointe majeure, à savoir l’alerte de franchissement de ligne couplée à un système d’aide au maintien dans la voie qui correspond à un module de conduite semi-autonome de niveau 2.

Mécaniquement, la gamme s’articule autour du 2.0 litres diesel Ecoblue (moteur à dépollution Euro6) décliné en deux puissances, 150 Ch/370 Nm (Titanium) et 190 Ch/400 Nm (Titanium X), avec dans les deux cas la nouvelle transmission automatique à 8 vitesses. Forte de ces spécifications et de ces nouvelles commodités, la Fusion a tout pour continuer à se distinguer dans sa catégorie et pourrait même être considérée comme une alternative abordable et suréquipée aux berlines moyennes du premium allemand.

Jalil Bennani / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page