Auto

Dreamcars : les stars de l’édition 2023 du Goodwood Festival of Speed

Vaste domaine situé près de Chichester, dans le comté du West Sussex, en Grande-Bretagne, Goodwood House a accueilli du 13 au 16 juillet la 30e édition du festival de vitesse éponyme. Un événement haut en couleur, marqué par la présence de la crème (anglaise, “of course”) des hypercars, des concept-cars et des voitures de course d’hier, d’aujourd’hui et de demain. Voici notre Top 3 des nouveautés les plus marquantes de cette édition. 

Malgré un week-end perturbé par la pluie et une journée de samedi annulée en raison de vents violents, l’édition 2023 du Goodwood Festival of Speed (FoS) a tenu toutes ses promesses, entre la splendide fête d’anniversaire de Porsche, qui affiche 75 printemps au compteur, la présence de nombreux monstres sacrés, «bipèdes» et deux-roues, du MotoGP, la révélation en avant-première d’un chapelet de modèles de série et de prototypes rivalisant d’éclat et de vénusté, ou encore la spectaculaire course de côte, la très courue «Timed Shootout» , remportée, lors du dernier jour de l’événement, par la McLaren Solus GT, qui a eu droit à ses débuts dynamiques lors du premier jour du FoS. Identique aux 25 voitures clients que la firme de Woking prévoit de construire, ce prototype a parcouru les 1.890 mètres (1,17 miles) très techniques de la «Hillclimb» (9 virages pas commodes et un dénivelé de 92,7 mètres) en 45,342 secondes. On tient le premier membre de notre Top 3. Il y figure en compagnie de la deuxième génération de la Mercedes-AMG GT Coupé, dont une version quasi-définitive a été dévoilée, sous un léger camouflage, et de la Pininfarina Battista Edizione Nino Farina, série limitée de l’hypercar du célèbre carrossier italien, devenu constructeur à son propre compte, désormais basé à Munich, en Allemagne et financé par des capitaux indiens (Mahindra & Mahindra).

McLaren Solus GT. La «soluce» à tous les maux ?

Techniquement parlant, ce n’est pas une nouveauté. C’est en août 2022, à Pebble Beach, dans le cadre de la Monterey Car Week, que McLaren a levé le voile sur la version en chair et en monocoque de carbone de la Solus GT, proto de course révélé originellement dans le monde virtuel, dans Gran Turismo Sport, qui sera produit à 25 exemplaires, déjà tous vendus, des voitures clients destinées à prendre part à des courses d’endurance. Cela dit, le FoS 2023 a été le théâtre des débuts dynamiques et du triomphe, lors du contre-la-montre, de cette bête animée par un V10 de 5,2 litres à aspiration naturelle. Un formidable moulin à dix ailes placé en position centrale arrière, qui produit 829 chevaux et 650 Nm de couple, et qui fait de ce poids plume qu’est la Solus GT (une tonne tout rond) une sprinteuse émérite : 0 à 100 km/h en 2,5 secondes et Vmax de près de 323 km/h. À bord, le cockpit invite clairement à partir à l’abordage : ambiance minimaliste, siège baquet moulé sur mesure, arceau de sécurité homologué FIA, dotation de série comprenant une combinaison de course et un casque également validés par la plus haute instance du sport automobile…

Mercedes-AMG GT Coupé. Une avant-première mouvementée

Un FoS sans sorties de route manquerait de saveur. Il faut dire qu’à Goodwood, l’asphalte est souvent gras comme un moine (anglican, «needless to say» ). Moins spectaculaire que la «foirade» de l’édition 2023, le crash du prototype Hyundai RN22e, qui a terminé sa course dans les bottes de paille disposées de part et d’autre du tracé de Goodwood House suite à un virage mal négocié (une erreur de réglage selon le constructeur), ou que celle, en 1997, de la première des Classe A, la petite sortie de route de la future Mercedes-AMG GT Coupé n’a rien d’un «bad buzz» , dans la mesure où elle est survenue après que le pilote de cette version de présérie habillée d’une légère tenue de camouflage s’est hasardé à une séance de drift et a raté un de ses «donuts» . Dévoilée à huis clos, lors d’un événement client, l’AMG GT Live Sneak Preview, organisé du 10 au 13 juillet à Affalterbach, la deuxième génération de la GT de la firme de Stuttgart devrait avoir droit à sa première mondiale dans les prochaines semaines.

Pininfarina Battista Edizione Nino Farina. Che bella macchina

Pininfarina a présenté à Goodwood une édition spéciale de son hypercar Battista, baptisée Edizione Nino Farina en hommage au premier champion du monde de Formule 1. Une édition limitée à 5 exemplaires missile sol-sol italien qui se caractérise par sa livrée spéciale, sa peinture Rosso Nino, qui cohabite avec des touches «Bianco Sestriere» et «Iconica Blu» , mais aussi avec un autocollant «01» et des jantes dorées Glorioso Gold. À bord, la sellerie en Alcantara bicolore (baquet conducteur noir et baquet passager beige) est à tomber et plusieurs badges commémoratifs témoignent de la rareté de ce «collector» en puissance ! En revanche, la fiche technique n’évolue pas. Bâtie sur une plateforme co-développée avec Rimac Automobili et l’écurie de Formule E Mahindra Racing, la Pininfarina Battista embarque 4 moteurs électriques placés à chaque roue. Ils développent 1.914 ch et 2.340 Nm de couple. La Battista n’a besoin que de 1,89 seconde pour atomiser le 0 à 100 km/h et de 10,49 s pour s’acquitter du 0 à 300 km/h, tandis que sa vitesse de pointe culmine à 358 km/h.

Mehdi Labboudi / Les Inspirations ÉCO

whatsapp Recevez les actualités économiques récentes sur votre WhatsApp

FLO Retail & Shoes : ouverture d’une succursale au Morocco Mall



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page