Auto

Auto. L’écologie, nouveau refrain de la mobilité

Le mouvement est officiel, mondial et il est irréversible : l’automobile passe au vert ! Sauf que ce passage ne s’est pas décidé du jour au lendemain. Cela fait plus d’un demi-siècle que l’industrie automobile lutte contre la pollution au même titre qu’elle milite pour l’amélioration de la sécurité routière.

Après les premières directives apparues durant les années 70 aussi bien aux États-Unis qu’en Europe pour limiter certains rejets polluants, les années 90 ont vu apparaître les normes Euro qui ont suivi un calendrier toujours en cours et dont la prochaine étape sera l’entrée en vigueur de l’Euro 7, à l’horizon 2026.


Pour cela, les constructeurs n’ont cessé d’innover, du pot catalytique au véhicule à 0 émission de CO2, en passant par le filtre à particules, le downsizing ou l’hybride. Sauf que tout cela n’a pas suffi et restera vain sans une approche holistique de toute la chaîne industrielle. Voilà pourquoi, dès son développement et sa conception, l’automobile d’aujourd’hui (et plus encore celle de demain) est pensée en prenant en compte son impact environnemental, ou plutôt son empreinte carbone.

Cette nouvelle donne fondamentale se traduit à différents égards, lors de la phase de construction, mais aussi dans l’après-utilisation du véhicule. Les exemples sont nombreux. Dans des usines plus sophistiquées et plus propres, la production devient plus raisonnée avec une énergie provenant de l’éolien ou du solaire, de l’eau épargnée ou dépolluée, et des matières biodégradables sont utilisées de façon optimisée.

En plus de leurs motorisations écologiques, les voitures produites visent à être plus légères, recyclables à hauteur de 85% (voire plus), chaussant des pneus à faible résistance au roulement et intégrant de la technologie (le GPS par exemple) pour rouler plus intelligemment, consommer moins et, donc, polluer moins. Sauf qu’en s’électrifiant, l’automobile repose sur la table la problématique de sa déconstruction en fin de cycle de vie et notamment pour ce qui est de ses batteries, son nouveau cœur motopropulseur. Nouveau refrain incessant de la mobilité, l’écologie finira bien par aboutir à un bilan décarboné de l’automobile. Quand ? Seul le temps nous le dira.

Jalil Bennani / Les Inspirations Éco Auto

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page