Auto

DOSSIER AUTO. La berline de direction, toujours dans le coup

Bien que leurs ventes soient en baisse sur notre marché comme ailleurs dans le monde, les berlines ont toujours la cote auprès des cadres et chefs d’entreprise. Petit florilège des modèles les plus en vue du moment.

Alfa Romeo Giulietta


Une bonne dose de beauté méditerranéenne et un brin de sportivité à l’italienne. Voilà en gros ce que propose la Giulia, berline phare d’Alfa Romeo. Sous sa séduisante robe, l’italienne cache des dessous affutés capable de supporter aussi bien un 2.2 l diesel décliné en trois puissances (136, 160 ou 190 ch), que le tonitruant V6 de 510 ch de la version sportive QV. Malgré sa ligne ramassée (4,64 m de long), elle parvient à offrir un bel espace habitable dont un coffre de 480 l. Sur les trois finitions disponibles (Giulia, Super et Sprint), la 1re transcende l’essentiel avec des équipements comme le chargeur sans fil, les sièges avant à réglage électrique et l’écran tactile 8’’ avec fonction mirroring. La 2e ajoute la caméra de recul, le GPS, les sièges en cuir et l’aide au maintien dans la voie. La Sprint, elle, joue la carte de la sportivité, se coiffe d’un toit ouvrant panoramique et repose sur des roues de 18’’ reliées à une suspension active. Avis donc aux managers en quête de sensations fortes et d’émotion.

Audi A6

Incontournable dans le segment des routières premium, l’Audi A6 incarne la berline statutaire et allemande par excellence. Lancée il y a un peu plus d’un an, la version actuelle cultive avec brio les valeurs de la marque aux anneaux, en combinant entre sobriété stylistique et forte valeur technologique ajoutée. Il n’y a qu’à voir l’abondance de ses équipements, dès la dotation de base (finition Premium). Projecteurs à LED, jantes alu’ 17’’, sellerie en cuir, sièges avant réglables électriquement, radars de stationnement et caméra de recul, écran multimédia de 7’’, clim’ auto bizone, régulateur de vitesse… Tout y est, y compris la boîte automatique (S-Tronic à 7 vitesses) qui équipe toutes les versions (40 TDI) animées du 2.0 l diesel de 190 ch. Les prix affichés vont de 519.000 DH à 689.000 DH, mais sont en promotion actuellement pour débuter à 479.000 DH, rendant l’A6 une belle affaire surtout qu’elle profite comme toutes les Audi d’une garantie de 5 ans.

BMW Série 5

Qu’ils aient 50 ans ou non, les managers apprécient beaucoup la BMW Série 5 surtout après son lifting de milieu de vie. La routière munichoise en est ressortie avec un regard inédit, fruit de blocs de feux (full LED) revisités à l’avant comme à l’arrière. La «5» renforce son look sportif et améliore son intérieur par des raffinements offerts de série, comme l’écran de contrôle de 10,25’’, la clim’ auto étendue, l’assistant vocal intelligent «Hey BMW» et le mirroring pour smartphone (Apple CarPlay). Si l’offre moteur propose l’hybride rechargeable 530e (204 ch), c’est surtout la 520d (190 ch) qui occupe le terrain avec ses 4 finitions (Heritage, Signature, Pack M et M Edition). Positionnée entre 499.000 et 682.000 DH, la Série 5 d’attaque peut se négocier sous le seuil de la taxe de luxe. Quant à la 2e (Signature), elle justifie son prix (562.000 DH) par un surplus d’équipements incluant, un coffre électrique, des phares à LED matriciels, l’éclairage d’ambiance intérieur, un vitrage arrière surteinté et un chargeur sans fil pour smartphone.

Ford Fusion

Très populaire auprès des jeunes cadres et au sein des flottes d’entreprises, la Ford Fusion arrive ce mois-ci dans sa version restylée. Les changements extérieurs concernent la face avant où l’on note un bouclier remodelé doté de feux de jour en forme de boomerang autour des phares antibrouillard. La partie arrière évolue également en intégrant une large bande de chrome qui relie les blocs de feux. C’est surtout à l’intérieur qu’il y a du neuf, avec l’adoption d’un cockpit 100% numérique et d’un sélecteur rotatif à la place du traditionnel levier de vitesses. Pour le reste, la Fusion conserve ses atouts structurels qui ont fait jusqu’ici son succès auprès des managers et pères de famille. S’étalant sur 4,87 m, elle est assez grande pour faire voyager cinq adultes et leurs bagages, le volume du coffre affichant 550 l. En attendant l’arrivée d’une version hybride prévue pour le 3e trimestre 2021, la gamme Fusion a été reconfigurée au catalogue de Scama autour de deux versions animées du 2.0 l diesel dans ses deux puissances 150 ch et 190 ch. Les deux reçoivent une boîte automatique à 8 vitesses et sélecteur rotatif (E-shifter), permettant un gain d’espace à l’avant. Décliné en deux finitions (Titanium et Titanium X), l’équipement s’avère d’emblée complet, incluant des jantes alu’ 17’’, la clim’ auto bizone, l’écran tactile 8’’ du système multimédia Sync3, l’accès et le démarrage mains libres, les compteurs numériques, etc. Habillée d’un somptueux cuir, la Titanium X se démarque par ses sièges réglables électriquement à l’avant et chauffants (même à l’arrière), sa caméra de recul, l’ouverture électrique du hayon, ainsi que l’alerte de franchissement de ligne couplée à un système d’aide au maintien dans la voie. Quant aux prix, comptez 345.000 DH pour la Fusion Titanium (150 ch) et 410.000 DH pour la version Titanium X (190 ch).

Hyundai Sonata

Fraîchement lancée, la nouvelle génération de la Sonata enrichit la gamme importée de Hyundai par le haut et dans un segment dominé par les berlines allemandes. Face à elles, cette Coréenne très élancée (4,90 m de long) n’a rien à envier, profitant d’une silhouette racée et d’une signature lumineuse très travaillée. En effet, outre le bandeau rouge qui relie les feux arrière, un liseré lumineux se cache dans les bandes chromées qui descendent du capot vers les phares. C’est unique ! Idem pour le toit à panneaux solaire de la finition S («S» pour «Solar») qui permet de charger 30 à 60% de la batterie par jour et ainsi abaisser la consommation de cette hybride. Au passage, il est à noter que la présence de batteries supplémentaires sous le coffre n’empêche pas ce dernier d’offrir un volume dans la moyenne haute du segment, soit 510 litres. La présentation intérieure se veut raffinée et le cockpit porté sur le bien-être du conducteur qui appréciera le moelleux des sièges en cuir, le dessin du volant, celui de l’écran tactile 8’’ et l’absence du levier de vitesses. Et pour cause: berline hautement technologique, la Sonata reçoit une transmission à commande électrique (Shift by Wire) ainsi qu’une architecture hybride. Il s’agit d’un 2.0 l GDI (turbo à injection directe d’essence) qui, couplé à un bloc électrique, développe 195 ch de puissance cumulée et se contente de 4,3 l/100 km en cycle mixte. Pour les managers qui parcourent beaucoup de kilomètres sur les routes et autoroutes, ce seuil descend même à 3,9 l/100 km, ce qui correspond à celui d’une berline diesel. Enfin, au Maroc, l’unique finition proposée (Ultimate) ne manque de rien (clim’ trizone, coffre intelligent, toit ouvrant…) et s’affiche à une mensualité de 2.666 DH TTC assortie du crédit à 0%.

Jaguar XF

Rouler en Jag’, voilà un rêve devenu réalité pour bien des directeurs grâce à la XF. Une grande berline de 4,95 mètres de long, dotée d’un vaste coffre (540 litres) et d’un somptueux salon, surtout dans sa dernière version millésimée 2021. Celle-ci est ainsi magnifiée par un poste de conduite très digital avec des compteurs numériques et un grand écran tactile (8’’) qui meuble la console centrale. Cuir, boiseries et présentation sont dans la pure tradition Jaguar avec un équipement d’emblée complet. Sauf que pour la caméra de recul, le cuir perforé et le toit ouvrant, il faudra se tourner vers les finitions intermédiaires ou supérieures. Toutes se déclinent autour de la version 2.0 l diesel de 180 ch avec boite automatique à 8 vitesses, tandis qu’un V6 diesel de 300 ch/700 Nm est aussi proposé pour répondre aux clients les plus exigeants. Côté tarifs, comptez entre 534.000 et 773.000 DH et étudiez la possibilité d’un programme d’entretien adossé à la garantie Jaguar de 5 ans.

Kia K5

Chez Kia, les berlines ne manquent pas, mais elles sont principalement deux à pouvoir répondre aux attentes des managers exigeant. En effet et outre la Stinger qui s’inscrit dans le segment particulier des coupés-berlines (voir article Essai), la K5 est une nouvelle berline hybride qui propose un nouveau standard en termes d’agrément de conduite et de technologie embarquée. Si son design extérieur ne laisse pas indifférent, son intérieur futuriste et suréquipé non plus. Cuir soft et confort d’assise impérial, éclairage d’ambiance, écran tactile avec fonction mirroring, caméras à vision 360°, instrumentation 100% numérique, volant chauffant, chargeur de smartphone sans fil… les sophistications sont légion. La K5 est surtout très agréable à conduire, grâce à son 2.0 litres GDI adossé à un moteur électrique et relié à une boite auto à sélecteur de vitesses rotatif. Affichée entre 385.000 et 442.000 DH et garantie 5 ans, la K5 est proposée via une offre LLD propre à Kia Entreprise avec un contrat variant de 1 à 5 ans et un kilométrage allant jusqu’à 160.000 km.

Mercedes-Benz Classe E

Plébiscitée par les managers comme par les opérateurs de la LLD, la Mercedes Classe E aborde l’année 2021 avec une bonne dose de nouveautés. Outre l’arrivée de sa version restylée reconnaissable par une nouvelle signature lumineuse à l’avant comme à l’arrière, la «E» est fraichement disponible avec une motorisation hybride, en plus de la version diesel qui existait déjà (220d de 194 ch). Il s’agit de la E 300e qui combine un 2.0 l essence à un moteur électrique pour offrir une puissance cumulée de 320 ch/700 Nm, autorisant une autonomie 100% électrique de 59 km et une consommation mixte pouvant baisser à 1,8 l/100 km ! La E 300e est proposée dès le second niveau (finition Business+) qui ajoute à une dotation déjà bien fourni quelques «plus» comme la sellerie en similicuir avec surpiqûres, l’éclairage d’ambiance à 64 couleurs et le chargeur sans fil pour smartphone. Enfin, les prix de cette version oscillent de 595.000 à 825.000 DH et, étiquette écologique oblige, profitent d’une exonération de la taxe de luxe et de la vignette.

Peugeot 508

Avec la 508, Peugeot a redoré sa présence parmi les grandes berlines. Réinventée, la 508 arbore plus l’architecture d’un coupé à 4 portes que celle d’une berline classique. Esthétiquement, c’est elle qui avait inauguré cette fameuse signature lumineuse frontale aux longs crocs mordant sur le bouclier. Sous sa jolie robe, la lionne de 4,75 m abrite un salon qui verse dans le sport, sans lésiner sur le confort. Le conducteur y a droit au i-cockpit, un poste de conduite orienté vers lui avec des compteurs numériques situés au-dessus d’un petit volant. La gamme Maroc s’articule autour du 2.0 l HDI de 180 ch exclusivement associé à une boîte automatique et décliné en 5 finitions (Active, Allure, Allure Business, GT Line et GT Line Luxury). Sur cette offre qui débute à 294.900 DH et plafonne autour des 400.000 DH, notre coup de cœur va à la finition Allure qui s’habille de cuir, reçoit une caméra de recul, un écran tactile 10’’ avec GPS, des jantes diamantées de 17’’ et des sièges ultra confort offrant les réglages électriques, la fonction chauffage et même le massage !

Porsche Panamera

L’exonération de la taxe de luxe et de la vignette dont profitent les hybrides a carrément relancé la carrière de certains modèles. C’est le cas de la Porsche Panamera qui se vend bien aujourd’hui et qui combine 3 voitures en une puisqu’elle est à la fois, familiale, berline de luxe et sportive. D’ailleurs et de par son architecture, il s’agit d’un coupé-berline dont la ligne restylée arbore les derniers codes stylistiques de la marque. L’intérieur joue la carte du sport, du raffinement et de la technologie avec un écran de console intégrant le GPS à cartographie Maroc, un système audio à 10 HP et le mirroring pour smartphone (Apple CarPlay). D’office, elle reçoit les suspensions adaptatives (PASM) et désormais un assistant de maintien dans la voie ! Mécaniquement, la Panamera Plug-in Hybrid (hybride rechargeable) est proposée en trois versions : Panamera, Panamera 4S et Panamera Turbo avec respectivement 462, 560 et 700 ch de puissance cumulée pour une autonomie 100% électrique allant jusqu’à 50 km (et 140 km/h). Enfin, ses prix démarrent à 1.450.000 DH, clé en main et font qu’elle joue indéniablement dans une autre cour, celle du président.

Renault Talisman

Sortie en 2015, la Talisman incarnait à l’époque le renouveau de Renault dans le haut de gamme. C’est toujours le cas, si ce n’est plus avec l’arrivée récente de sa version restylée. Si l’allure générale ne change pas, le regard évolue avec l’adoption de projecteurs Matrix LED, de clignotants à défilement séquentiel et d’une lame courant le long du bouclier avant. L’intérieur s’est aussi bonifié à travers de nouvelles ambiances et selleries. Sur les deux finitions proposées, l’Explore (381.500 DH) va au-delà de l’essentiel, en offrant la clim’ auto bizone avec aérateurs arrière, la caméra de recul, les rétros rabattables électriquement et l’écran tactile 7’’ à connectivité Bluetooth. La seconde, Intens (437.900 DH), va logiquement plus loin avec une sellerie cuir, des sièges avant chauffant et ventilés, le chargeur de smartphone à induction et même l’affichage tête-haute ! C’est surtout mécaniquement là où la Talisman frappe fort avec non seulement un 2.0 l diesel de 200 ch, accouplé à une boite automatique, mais aussi avec l’option du châssis «4Control» qui combine des roues arrière directrices et un amortissement piloté.

Volkswagen Passat

Voilà des décennies que la Passat fait le bonheur des managers. Son credo est pourtant simple : offrir de l’espace (coffre de 586 l), du confort, de la technologie et la fiabilité allemande dans une silhouette au design consensuelle et sur un châssis paré pour avaler des kilomètres durant des années. La gamme Maroc s’articule autour du 2.0 l TDI dans sa puissance haute (177 ch) adossé d’office à la boite automatique DSG 6. Sur les trois finitions proposées (Trend Plus, Confort et High), il est judicieux d’opter pour la seconde qui, moyennant un surcoût de 15.000 DH, permet à la Passat de mieux répondre aux attentes de la clientèle ciblée, en s’équipant notamment de la caméra de recul, des rétros rabattables électriquement, de l’accès mains-libres, de l’écran tactile de 8’’ intégrant un module de navigation avec cartographie Maroc. Enfin, avec des prix compris entre 345.000 et 400.000 DH, la familiale de VW se présente comme une alternative très intéressante aux berlines du premium allemand.

Volvo S60

Elue «Voiture de l’année 2020» au Maroc, la nouvelle S60 mérite bien sa distinction, tant elle est bourrée de qualités. Esthétiquement, elle se résume à une S90 en réduction, mais tout en préservant des volumes intérieurs suffisants pour faire voyager un manager, sa famille et leurs bagages (coffre de 442 l). La présentation intérieure est très typée de la marque suédoise, comme le montrent les sièges ergonomiques et l’écran multimédia monté verticalement sur la console centrale. As de la sécurité et constructeur éco-responsable, Volvo Cars abandonne le diesel. Du coup, la S60 ne jure que par l’essence avec outre une version hybride rechargeable (390 ch), une motorisation 2.0 l turbo (190 ch) associée à une boite automatique. Proposée à partir de 399.000 DH, la S60 R-Design en donne largement pour son argent avec, entre autres équipements, des sièges en cuir réglables électriquement à l’avant, la caméra de recul couplée aux radars av/ar, des jantes alu’ 18’’, l’éclairage d’ambiance, un cockpit numérique de 12,3’’ et l’écran 9’’ relié à une sono à 8 HP (200 W) et Subwoofer.

Jalil Bennani / Les Inspirations Éco Auto

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page