Auto

Distribution : retour gagnant pour Geely ?

Bamotors Maroc et Zhejiang Geely Holding Group se sont dit oui ! La filiale du Groupe Bernard Hayot (GBH), qui détient la carte Kia sur notre marché depuis 2019 et qui est parvenue à y redorer son blason, s’attaque à un nouveau challenge : soigner le come-back de Geely Auto, marque chinoise dont la première expérience sur le sol marocain, entamée au début du présent siècle, avait été interrompue après quelques années de vaches maigres.

C’était une autre époque ; celle des “chinoiseries”, des balbutiements de l’industrie automobile de l’Empire du milieu. Le timing est bien plus favorable aujourd’hui ! L’automobile chinoise a rattrapé son retard à pas de géant, au point de se retrouver en pole position en matière d’électromobilité. Et Geely Auto, dont les showrooms marocains ouvriront au cours du second semestre de 2023, a tout de la bonne pioche pour Bamotors. Peu de détails concernant les termes de ce partenariat ou en rapport avec la gamme marocaine ont filtré pour l’instant, mais on parle ni plus ni moins de la marque domestique la plus vendue ces cinq dernières années en Chine.

Du reste, le groupe auquel la marque doit son nom peut se prévaloir d’être le plus européen des constructeurs chinois suite à l’acquisition de Volvo Cars en 2010, de London Taxi International en 2013, de Lotus Cars, via sa maison-mère Proton, en 2018 et, la même année, de 9,69 % des actions du groupe Daimler AG – devenant ainsi le principal actionnaire du groupe allemand. Le géant de Hangzhou a, par ailleurs, fait les gros titres en 2016, suite à la création de Lynk&Co, marque au business model avant-gardiste, présentée comme étant le premier label automobile «digital native», vendue essentiellement en ligne et férue d’auto-partage.

Mehdi Labboudi / Les Inspirations ÉCO

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page