Auto

Citroën C5 Aircross : passage sous le bistouri

Commercialisé depuis 2018, le C5 Aircross passe par l’inévitable case du «restylage» de milieu de carrière. Au sortir du bloc opératoire, ce lifting assez chirurgical se manifeste principalement au niveau de la face avant qui adopte un regard différent et plus travaillé. Exit donc les anciens projecteurs et leurs contours arrondis, puis place à des optiques réunies en un seul bloc et traversées par des feux de jour en bandes partiellement en parallèle et réalisant visuellement un prolongement de la calandre.

À l’arrière, ce coup de jeune se traduit par peu de choses et notamment des blocs de feux au graphisme interne différent avec une signature lumineuse horizontale. Extérieurement toujours, les protections en plastique «airbumps» sont toujours là, tandis qu’une nouvelle teinte (le «Bleu Eclipse») s’ajoute au nuancier.


L’intérieur profite lui aussi de cette cure de jouvence avec quelques chamboulements au niveau de la planche de bord, comme l’adoption d’un écran multimédia (10’’) au cadre biseauté (comme sur C4 Aircross), des aérateurs désormais réunis sous cette dalle puis, surtout, l’adoption d’une nouvelle manette pour la boîte de vitesse qui adopte la technologie by-wire. Mécaniquement, rien à signaler, la gamme comptant toujours trois versions : le 3 cylindres essence 1.2 l de 130 ch, le 1.6 l diesel (130 ch aussi) et, tout en haut, la version hybride rechargeable de 225 ch qui représente tout de même un tiers des ventes en Europe. Au Maroc, cette version restylée du C5 Aircross se fera probablement attendre jusqu’en milieu d’anné

Jalil Bennani / Les Inspirations ÉCO Auto

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page