Auto

Citroën C3 Aircross : le même en mieux

Lancé en 2018, le SUV dérivé de la C3 évolue subtilement à travers son restylage de milieu de cycle de vie. Fort d’un nouveau regard, d’un équipement enrichi et d’un diesel proposant la boîte automatique, le C3 Aircross s’offre de nouveaux arguments pour rester au meilleur de sa forme dans un segment âprement disputé.

Avec pas moins d’une douzaine de modèles, le sous-segment des SUV citadins est l’un des plus bataillés au Maroc, avec des modèles asiatiques, américains et européens. Parmi eux, le C3 Aircross n’a eu besoin que de quelques années pour se frayer une place de choix et contribuer à la croissance commerciale de Citroën au Maroc comme ailleurs dans le monde qui a vu s’écouler plus de 330.000 exemplaires de ce best-seller. Une mission qu’il poursuit au même titre que sa carrière en misant sur ses nouveaux atouts, fruits de son lifting de milieu de vie. À commencer par sa bouille revisitée pour lui conférer un surplus de personnalité, sans pour autant dénaturer le reste de sa silhouette.


La «moustache» de la maturité
C’est effectivement au niveau de la face avant que se situe le plus gros changement. Exit la forme carrée des projecteurs inférieurs qui intégraient aussi les antibrouillards. Les nouveaux phares s’affinent et s’alignent quasi parallèlement avec ceux situés en haut, tandis que la partie inférieure du prolongement du double-chevrons bifurque vers le bas. Résultat : l’ensemble calandre-projecteurs s’assimile à une moustache et à lui seul, ce ravalement de façade participe grandement à viriliser le visage de ce SUV citadin. Quant aux antibrouillards, ils ont été déportés vers l’extrémité basse du bouclier. Présents dès la première finition, ces antibrouillards recourent à la technologie LED et intègrent aussi la fonction éclairage d’intersection. Pour le reste de la carrosserie, on ne note aucun changement majeur, si ce n’est peut-être des blocs de feux arrière assombris, ce qui, là encore, donne un aspect plus viril que par le passé. Le noir se retrouve aussi au niveau des coques de rétroviseur, puis sur la finition haute, au niveau des montants, ainsi qu’à travers les jantes en aluminium de 16 pouces. À noter aussi que 7 teintes figurent au catalogue, dont trois nouvelles couleurs dites : Gris Kaki, Bleu Voltaic et Blanc Banquise.

Un écran agrandi…
À bord, il est aussi question de menues évolutions et notamment à l’avant. Il est ainsi question d’une nouvelle console centrale dotée d’un rangement et de porte-gobelets, situés à côté du levier de frein de parking. La planche de bord conserve son apparence, mais adopte (sur la finition haute) un nouvel écran multimédia d’une taille de 9 pouces, intégrant un module GPS avec cartographie du Maroc. Le premier niveau, lui, reçoit un écran de 7’’, mais dont l’interface multimédia assure d’office le mirroring pour smartphone (Android Auto/Apple CarPlay). Une façon de dire qu’à l’occasion de cette cure de jouvence, l’équipement a été revu et enrichi à travers les deux finitions proposées : Feel Pack et Shine. La première offre d’emblée des airbags frontaux, latéraux et rideaux, la climatisation (manuelle), le radar de recul, le régulateur de vitesse, le vitrage arrière surteinté, les rétros rabattables électriquement et même l’alerte de franchissement involontaire de ligne ! Outre les jantes alu’ de 16’’, les montants en noir laqué et l’écran de 9’’, le second niveau (Shine) ajoute une sellerie mi-tissu/mi-similicuir, un plancher de coffre réglable sur deux positions et un dispositif de caméra dit «Top Rear Vision» qui permet de reconstituer sur l’écran tactile l’environnement arrière du véhicule.

La boîte auto enfin disponible
Du neuf, cette version restylée en apporte aussi sous son capot, du moins pour ce qui est de l’offre marocaine. Désormais, le 1.6 HDi de 92 ch à boîte manuelle n’est plus l’unique motorisation proposée. C3 Aircross propose désormais une boîte automatique à 6 vitesses (EAT6), associée à un autre moteur diesel plus puissant. Il s’agit du 1.5 litre BlueHDI de 120 chevaux (6 CV fiscaux) qui a aussi le mérite d’afficher une consommation modérée d’environ 4 l/100 km en cycle mixte. De plus en plus prisée par la clientèle, la transmission automatique aura immanquablement un impact positif sur les ventes de ce modèle qui, logiquement et du fait de toutes ses améliorations, voit ses prix légèrement évoluer. Hors remise ou offre promotionnelle de lancement, ces tarifs débutent à partir de 199.900 DH et plafonnent à 257.900 DH. Un positionnement dans la moyenne du segment B-SUV qui compte une horde de concurrents, parmi lesquels le C3 Aircross semble finalement bien loti pour ne plus se contenter des seconds rôles, avec, entre autres arguments, un look original, un équipement complet et une bonne dose de polyvalence.

Jalil Bennani / Les Inspirations ÉCO

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page