Auto

Automobile. Alliance sino-marocaine

Bank of Africa conforte sa vocation de liant entre la Chine et le continent africain. Le groupe bancaire va ainsi accompagner un groupe automobile chinois dans sa quête de l’Afrique.

Il a, à l’occasion de la tenue du «China- Arab Countries Expo» à Yinchuan du 19 au 21 août dont le Maroc est invité d’honneur, signé un mémorandum d’entente Chongqing Sokon Motor Group spécialisé dans l’industrie automobile. Ainsi, la banque devra en plus d’apporter le soutien financier nécessaire au groupe automobile chinois pour la pénétration des marchés marocain et africain, soutenir la coopération commerciale avec Chongqing Sokon Motor Group à travers l’échange d’informations sur les investissements et le financement sino-africain ainsi qu’à travers l’organisation de divers séminaires d’entreprise, communications et visites d’échange pour acquérir une compréhension plus large des investissements, projets et autres opportunités d’investissement. Il va sans dire que BOA est également disposé à accompagner Sokon Motor dans son futur investissement au Maroc.


En effet, le constructeur chinois vient à la mi-juillet d’installer son bureau régional à Casablanca et à lancer ses premiers modèles à la commercialisation sur le marché national. Créée en 2004, Chongqing Sokon Motor est une filiale en propriété exclusive de Chongqing Sokon Industrial Group, qui exporte principalement des automobiles et des pièces de marque DFSK et SERES.

FSK a commencé à exporter par lots en 2005 atteignant l’export de 350.000 unités vers plus de 70 marchés étrangers en 2020 à travers plusieurs régions en Asie, Afrique, Europe et Amérique. Visant à confirmer le rôle que joue Bank of Africa dans le renforcement des relations économiques entre le Maroc et la Chine, et plus globalement entre la Chine et l’Afrique, le groupe bancaire multiplie ses accords de partenariat avec des acteurs économiques chinois de haut niveau.

Le groupe BoA confirme ainsi le rôle que joue dans le renforcement des relations économiques entre le Maroc et la Chine voir même l’Afrique en multipliant ses accords de partenariat avec des acteurs économiques chinois de haut niveau. Rappelons que la signature de ce partenariat a vu la participation du Ministère de l’Industrie, de l’Ambassade du Maroc et de la CGEM en plus d’officiels chinois et marocains ainsi que des représentants de groupes industriels chinois.

Sami Nemli / Les Inspirations ÉCO

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page