Archives

Vers un renforcement de la coopération économique

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Les échanges entre le Maroc et Madagascar ne dépassent guère les 13 millions de dollars (environ 130 MDH). D’importantes opportunités sont à saisir et à développer.


En marge de la visite officielle que sm le roi Mohammed VI a entamée  à Madagascar, les patronats des deux pays se sont rencontrés lors d’un forum économique, tenu le 20 novembre à Antananarivo, sous la présidence du ministre malgache de l’Industrie et du développement du secteur privé, Chabani Nourdine, en présence des patronnes des deux corporations et de plusieurs opérateurs économiques marocains et malgaches.

L’occasion pour le président du Forum d’affirmer dans son allocution qu’ «il est temps pour le Maroc et Madagascar d’engager un partenariat économique win-win dans tous les domaines», avant d’inviter les hommes d’affaires marocains à investir à Madagascar qui est le centre d’intérêt de nombreux partenaires internationaux et qui assure actuellement la présidence du marché commun de l’Afrique australe et orientale (COMESA/19 pays). Pour ce faire, a-t-il poursuivi, son pays est déterminé à accompagner et à faciliter toutes les démarches d’investissement des opérateurs marocains sur le territoire malgache. Pour sa part, la présidente de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Meriem Bensaleh Chaqroun, a souligné l’impératif de donner une forte dynamique au secteur des investissements à travers notamment des projets créant de la valeur ajoutée pour les deux pays.

Par ailleurs, la patronne des patrons marocains a appelé à la création de chaînes de valeurs et à faire du Maroc un des acteurs économiques locaux. Une main tendue très bien accueillie puisque dans son allocution, la présidente du Groupement des entreprises de Madagascar (GEM), Noro Andriamamonjiarison, a exprimé le souhait de son pays de tirer profit de l’expérience marocaine dans divers secteurs économiques. «Nous sommes très intéressés par le savoir-faire du Maroc dans divers domaines, notamment l’agriculture, les énergies renouvelables et la banque», a-t-elle déclaré, avant d’ajouter que son pays compte sur le Maroc pour l’aider à mieux exploiter ses importantes ressources naturelles. Elle a, dans ce sens, conclu que «vu le niveau actuel des échanges entre les deux pays, qui ne dépassent guère les 13 millions de dollars (environ 130 MDH), il existe d’importantes opportunités d’échanges et de coopération à saisir et à développer».  

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page