Archives

L’ANRT ouvre la 3ème session de formation sur le protocole DNSSEC

Sept pays africains participent, jusqu’au 26 septembre à l’INPT, à la 3ème session de formation sur le protocole DNSSEC (Domain Name System Security Extensions). «L’objectif de cet atelier est de doter les participants venus du Burkina Faso, de la République Démocratique du Congo, de la Côte d’Ivoire, du Gabon, du Sénégal, du Tchad et du Togo de compétences techniques nécessaires à l’implémentation du protocole DNSSEC», annonce l’Agence nationale de régulation des télécoms (ANRT). Pour rappel, la technologie DNSSEC permet d’apposer une « signature » numérique aux données et garantit ainsi à l’utilisateur leur validité.


Visas Schengen: rien ne va plus entre le Maroc et la France



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page