Archives

Invention et innovation : Le Maroc décroche l’or au Concours international

Le Maroc a raflé huit médailles d’or au concours international de l’invention et de l’innovation iCAN 2016, qui s’est tenu à Toronto (Canada) samedi dernier.


De l’or pour les Marocains! Non, il ne s’agit pas des JO de Rio2016. Le Maroc a raflé huit médailles d’or au concours international de l’invention et de l’innovation iCAN 2016, qui s’est tenu à Toronto (Canada) le samedi 27 août, a indiqué l’Union des inventeurs du Maroc. Il s’agit de six médailles d’or décernées par l’iCAN 2016, d’une médaille d’or pour la meilleure invention de la Fédération internationale des associations d’inventeurs (IFIA), ainsi qu’une médaille d’or du prix spécial de l’Association des inventeurs d’Indonésie (INNOPA).

De même, un inventeur sénégalais inscrit à l’Union des inventeurs du Maroc a remporté une médaille d’or lors de cette grande manifestation scientifique. Les médaillés d’or de l’Union des inventeurs ont participé dans sept catégories d’inventions: catégorie (H) Electricité, (T) Télécoms, (Q) Science, (O) Santé, (B) Agriculture, (J) Innovation verte et catégorie (K) Mobilier/Équipements (voir tableau).

Pour l’Union des inventeurs du Maroc, cet exploit «historique» et «inédit» a été possible grâce à «la volonté de grandes institutions marocaines qui ont répondu à l’appel de l’Union des inventeurs et se sont mobilisées afin d’assurer une forte participation des inventeurs marocains, d’honorer le Maroc et de le représenter dignement dans des manifestations internationales».

Promotion de l’invention
Cette performance est également le résultat des activités de l’union qui «visent la promotion de l’invention et le soutien des inventeurs, ce qui permet d’attirer l’attention et l’intérêt des inventeurs dans l’ensemble des régions du Maroc et même dans des pays africains comme le Sénégal», a précisé la même source.
À noter que l’Union des inventeurs avait reçu, en février 2016, une invitation officielle de la part de l’association TISIAS (Toronto International Society of Innovation and Advanced Skills) pour se joindre au comité d’organisation et faire partie du jury international de ce concours.

Pour Anis Kirama, qui a décroché deux médailles d’or, notamment pour son invention «ANITECH Smart Plug», cette distinction est stimulante. «C’était une très bonne expérience qui m’a permis de contacter différents inventeurs du monde entier, et c’était un honneur pour moi de remporter deux médailles d’or. Je suis un nouveau membre de l’Union des inventeurs. Il s’agissait de ma première collaboration avec l’iCAN. L’organisme s’est occupé de mon dossier de candidature à l’ICAN2016», a-t-il déclaré aux «Inspirations ÉCO».
Interrogé sur le statut de l’inventeur au Maroc, Kirama répond que «l’inventeur au Maroc est un peu marginalisé, médiatiquement parlant. Il n’y a pas assez de gens pour nous donner des coups de main afin de faire évoluer nos projets et nos idées».

À préciser que l’Union des inventeurs du Maroc est présidée par Majid El Bouazzaoui. Cet ingénieur en génie électronique spécialisé en télécoms et réseaux a déposé 13 demandes de brevet d’invention depuis 1997. Il a également décroché un total de 21 distinctions internationales, dont deux médailles d’or pour son invention «Écran multi-vues», lors de deux salons internationaux organisés récemment en Russie et en Malaisie. Majid a été récemment décoré par le roi Mohammed VI pour sa contribution au niveau mondial dans le champ de l’innovation et de la créativité, ainsi que la mise en valeur du capital immatériel du pays. De l’or pour finir cet été en beauté ! 

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page