Maroc

Restauration des mosquées : Le programme avance bien

La répartition géographique des interventions montre que la Région Marrakech-Safi et Fès-Meknès forment le noyau du programme, avec 40% des opérations de restauration.


Le programme de restauration et de revalorisation des mosquées et des hauts lieux de prière historiques avance comme prévu. Le bilan dressé par le ministère des Habous et des affaires islamiques, devant le roi, vendredi dernier, a mis en avant le bon démarrage des opérations arrêtées par les divers acteurs impliqués dans les efforts destinés à la restauration de plusieurs lieux à haute charge symbolique.

Au total, ce sont 47 mosquées historiques qui ont été revalorisées, alors que 13 autres sites font toujours l’objet des opérations de renforcement pour un coût de 598 MDH. Les opérations ont consisté essentiellement en le «renforcement des fondations et la restauration à l’identique de l’ensemble des éléments en bois ainsi que les composantes décoratives», a indiqué Ahmed Toufiq. Le département des Habous a également entamé les études techniques pour 22 lieux de prière faisant partie du patrimoine à sauvegarder.

La répartition géographique des interventions montre que les Régions Marrakech-Safi et Fès-Meknès forment le noyau du programme, avec 40% des opérations de restauration, avec un total de 16 mosquées pour la région de Marrakech et 13 lieux de prière pour Fès-Meknès. Trois autres régions se partagent le reste des opérations de revalorisation, soit 23 mosquées qui ont été entièrement requalifiées et dont les Régions Tanger-Tétouan-Al Hoceima et Rabat-Salé-Kénitra restent les plus prioritaires.

Pour le reste du programme, c’est la mobilisation des moyens financiers qui est à l’ordre du jour après que les études techniques aient été finalisées. À rappeler que le programme vise 843 mosquées, dont 183 grandes mosquées classées comme historiques, alors que 660 autres sont de taille moyenne et sont situées notamment dans le rural. Pour les grandes mosquées des mausolées, une dotation de 112 MDH a été débloquée en faveur de 25 mosquées. Dans ce segment, des fouilles archéologiques ont été menées avant le début des travaux et qui ont révélé «de nouvelles données historiques, comme ce fut le cas pour Al Quaraouiyine et la mosquée Sidi Chiguer à Safi», selon le bilan d’étape de cette opération.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page