Maroc

Réforme du conseil de la concurrence : on avance à reculons

Le nouveau projet de loi portant sur le Conseil de la concurrence et la liberté des prix n’augure rien de bon. Le caractère ambigu des modifications apportées prête à confusion et va l’encontre du modèle de développement que le Maroc compte asseoir pour rompre avec les pratiques dépourvues de tout sens moral et qui laissent le champ libre aux conflits d’intérêts. Retour sur les principales mesures décortiquées par un expert.  On avance en reculant. A entendre l’avis de certains experts...
LesEco.ma

Besoin de lire cet article réservé aux abonnés ?

Visionnez une courte vidéo publicitaire ou abonnez-vous !

OU

Déjà abonné ? Connectez vous

Bouton retour en haut de la page