Maroc

Rabbah, la vérité sur le financement de l’UE

Le projet d’éclairage public de la ville de Kénitra continue à susciter la polémique. Après avoir été pointé du doigt par «Jeune Afrique», pour non respect de ses engagements vis-à-vis de l’Union européenne qui finance l’éclairage de la ville à hauteur d’un million d’euros, Abdelaziz Rabbah, président du conseil communal de Kénitra, s’est dit étonné de cette information et du fait que ledit support n’ait pas pris la peine de la vérifier.


Ainsi, dans un communiqué, il est expressément expliqué que «la première avance de 51.000 euros est toujours bloquée à la Trésorerie provinciale faute de l’approbation du projet, par le ministère de l’Intérieur». Et d’ajouter que ce projet porte sur un financement à hauteur de 999.000 euros, par l’UE, et de 3 MDH, par la commune, et que le courrier reçu de l’UE est une démarche administrative de routine.

 

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page