Maroc

PSA l’ambitieux

L’annonce en début de semaine du projet d’OpenLab PSA au Maroc est une énième bonne nouvelle qu’il faudrait saluer. Le Maroc ne sera plus seulement un (grand) sous-traitant, producteur et exportateur d’automobiles, puisqu’il fera désormais et aussi de la recherche et développement! Qui l’aurait cru, il y a encore quelques années?  Ce pas majeur que s’apprête à franchir le royaume découle de l’initiative d’un nouvel arrivant, PSA Peugeot Citroën. Un groupe que, visiblement, rien n’arrête! Menée, tambour battant, par le PDG Carlos Tavares, la nouvelle stratégie de PSA donne déjà ses fruits et lui promet un bel avenir. Internationalisation tous azimuts en Chine, en Amérique du Sud et bientôt en Iran. Retour aux bénéfices en 2015 pour la première fois depuis 2011. Développement du label DS, comme marque premium, à part entière et désormais affranchie de Citroën. Lancement d’une filiale dédiée à la distribution (Peugeot-Citroën Retail) et ayant entre autres chantiers le développement du commerce de la pièce de rechange à l’échelon mondial. Nomination d’une ancienne cadre de Yahoo! comme responsable de la stratégie numérique afin d’accompagner la forte poussée du digital et l’évolution du comportement des consommateurs. Autant d’indicateurs qui montrent et démontrent combien la nouvelle feuille de route de PSA tient la route ! Enfin, que dire lorsqu’on apprend qu’au Maroc, PSA vise un taux d’intégration de 60% dès le départ et de 80% par la suite, quand son concurrent au losange peine encore à atteindre les 50% après bientôt quatre années d’efforts et de travail conjoint avec les équipementiers marocains et mondiaux? Cela relève tout simplement du prodigieux. Vous avez dit ambitieux? 



Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page