Maroc

Port d’Agadir. Le vrac tire le trafic vers le haut en 2020

Cette évolution, la plus importante, en termes de taux de trafic, au port d’Agadir, a été portée par les marchandises en vrac à hauteur de 3,8 millions de tonnes dont 2,8 millions de vrac solide et 1 million de liquide. Pour le reste du trafic, il a été généré par les trafics conventionnels à hauteur de 2,2 millions de tonnes. 

Selon le rapport de la performance portuaire au titre de 2020, réalisé par l’ANP à travers son observatoire de la compétitivité des ports nationaux, l’enceinte portuaire d’Agadir a enregistré le taux de trafic le plus important en 2020.


Il s’agit d’une hausse de 18,2%, soit un trafic de 6,6 millions de tonnes en 2020, contre 5,1 millions de tonnes en 2019. Toutefois, en termes de volumes, les ports de Jorf Lasfar et Casablanca devancent de loin cette enceinte puisque ces deux ports ont respectivement cumulé un trafic égal à 37,1 et 30,3 millions de tonnes en 2020.

Cette évolution, la plus importante, en termes du taux de trafic, au port d’Agadir, a été portée par les marchandises en vrac à hauteur de 3,8 millions de tonnes.

Dans le détail, le vrac solide a capté 2,8 millions de tonnes. Il est principalement constitué de vrac solide alimentaire, les minerais et autres vracs solides, notamment le trafic du clinker.

Il va sans dire que la progression du trafic global de ce port est attribuable au fort rebond de 62,3% du trafic du clinker, avec un volume de plus de 1,1 million de tonnes en 2020, et ce, afin d’approvisionner les cimenteries marocaines implantées en Afrique en constituant du ciment. S’agissant du vrac liquide, il a généré 1 million de tonnes, essentiellement les hydrocarbures et les produits alimentaires. Pour le reste du trafic, il a été généré par les trafics conventionnels à hauteur de 2,2 millions de tonnes.

Les activités ayant contribué à la hausse

En termes d’activités, cette hausse est attribuable à l’augmentation des importations à hauteur de 13,9%, des exportations à hauteur de 24,4% et du cabotage de l’ordre de 16,7%.

Outre la progression du trafic du clinker, cette hausse est liée aussi à la forte hausse fixée à 86,9% des importations du charbon, soit environ 180.527 tonnes. À cela s’ajoute, une évolution positive des importations des céréales.

Ces importations, transitant par le port d’Agadir, ont enregistré une hausse de 36.8% au terme de l’année 2020 en se chiffrant à 945.523 tonnes. Le nombre des navires céréaliers ayant desservi le port d’Agadir a ainsi marqué une hausse importante de 23% par rapport à l’année 2019, en s’établissant à environ 43 escales en 2020.

Parmi les activités qui ont également tiré en hausse le trafic du port, figurent les importations des aliments de bétail à hauteur 9,1%. En termes de volumes, ils ont atteint 310.308 tonnes.

Les activités portuaires en baisse

Pour sa part, l’activité des conteneurs a enregistré, au terme de l’année 2020, un volume de 173.774 EVP, en baisse de 2,1% par rapport à l’année 2019. En tonnage, cette activité a atteint un volume de 1,85 million de tonnes, soit une hausse de 5,4% par rapport à la même période de l’année écoulée. Le nombre de porte-conteneurs, ayant desservi le port d’Agadir, a enregistré ainsi une baisse de 17,2% par rapport à l’année 2019, en s’établissant à environ 246 escales en 2020 après 297 en 2019.

De plus, les exportations des agrumes et primeurs non conteneurisés ont enregistré une baisse de 4.3%, dont le volume s’est chiffré à 64.192 tonnes en 2020, contre 67.045 tonnes en 2019.

Ce recul s’explique d’une part par la mauvaise campagne des agrumes et primeurs et d’autre part par l’impact de la crise sanitaire sur la demande. Le nombre de navires embarquant des agrumes et primeurs au port d’Agadir a atteint environ 18 unités en 2020.

S’agissant du volume moyen manutentionné par escale, il est passé d’une moyenne de 4.214 tomes par escale en 2019 à 3.975 tonnes par escale en 2020. Par rapport à la ponctualité des arrivées des navires, il y a lieu de noter qu’environ 75% des navires ont présenté l’Avis d’arrivé dans le délai et sont arrivés à la date prévue.

Le tourisme de croisières accuse le coup suite à la Covid-19

S’agissant de l’activité croisières, au terme de l’année 2020, le port d’Agadir a enregistré l’arrivée de 19.000 croisiéristes en 2020, après avoir reçu 79.600 croisiéristes en 2019.

En ce qui concerne les activités de construction et réparation navales, le nombre de navires réparés au port d’Agadir a enregistré une hausse de 22%, se chiffrant à 739 navires au terme de l’année 2020. Le port a été desservi durant l’année écoulée par 968 escales, en hausse de 2,4% par rapport à l’année précédente.

Ce dernier est connecté par 7 lignes régulières directes en 2020 (après 10 lignes en 2019), à plus de 16 ports à travers le monde et à environ 14 pays.

Par ailleurs, les importations des céréales transitant par le port d’Agadir ont enregistré une hausse de 36,8% au terme de l’année 2020, se chiffrant à 945.523 tonnes. Le nombre des navires céréaliers ayant desservi le port d’Agadir a ainsi marqué une hausse importante de 23% par rapport à l’année 2019, s’établissant à environ 43 escales en 2020.

Le volume moyen des céréales manutentionnées par escale au port d’Agadir est de 21.764 tonnes au titre de l’année 2020, et varie en général entre 9.200 et 33.000 tonnes par navire.

Yassine Saber / Les Inspirations ÉCO

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page