Maroc

Nourddine Rhalmi : “Alstom Maroc a réussi à faire du pays une base industrielle mondialement reconnue”

Nourddine Rhalmi, PDG d’Alstom Maroc

Les trains Alstom circulent dans le pays (tramway de Casablanca et Rabat, la LGV Casa-Tanger et ainsi que la quasi-totalité des nouvelles locomotives de l’ONCF). Depuis quand êtes-vous présent au Maroc ?
Alstom Maroc est présent dans le Royaume depuis presque 100 ans. Les premières locomotives fabriquées par Alstom et livrées au Royaume datent de 1926. Celles qui circulent actuellement dans le pays sont plus récentes, elles ont été livrées en 2020. Toutes nos locomotives sont fabriquées à Belfort et sont ensuite exportées dans le monde entier. Alstom s’est installé au Maroc en 2001 pour être plus proche de nos clients et à l’écoute de leurs attentes. Alstom Maroc a réussi à faire du pays une base industrielle mondialement reconnue, plus particulièrement dans le domaine du câblage ferroviaire et des transformateurs grâce à notre usine implantée à Fès.

Combien de salariés l’usine de Fès emploie-t-elle et quelles sont vos ambitions pour cette unité industrielle ?
Nous employons aujourd’hui environ 500 personnes. À nos débuts, nous étions à 300 000 heures de production sur le site. Notre objectif est d’atteindre 1,2 million d’heures de production, ce qui représente l’équivalent d’un site de fabrication de trains en France. D’ici 2023, nous aurons entre 1.000 à 1.200 personnes qui exerceront sur le site, des fournisseurs locaux et la mise en place d’un écosystème.

Pourquoi avez-vous fait le choix de vous installer à Fès ?
Fès est une cité historique, une ville où le bassin d’emploi a été fortement touché par le retrait de l’industrie du textile. On y trouve de nombreux jeunes diplômés et qualifiés. Nous avons souhaité y créer un écosystème ferroviaire, à l’instar de Tanger ou Kénitra et de leur écosystème automobile. Il y a une volonté forte de créer notre propre écosystème et de participer au développement économique de cette grande ville. Nous avons créé notre propre école dans laquelle chaque nouveau arrivant Alstom effectue une formation spécifique aux métiers du ferroviaire. Nous sommes installés de façon pérenne et, grâce au soutien fort des autorités de la ville, nous sommes confiants quant à la réalisation de nos objectifs.

Mehdi Idrissi / Les Inspirations ÉCO

Change : l’économie marocaine lourdement impactée par la hausse du dollar



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page