Maroc

«Le Maestro» n’est plus

Le célèbre chanteur, danseur et chef d’orchestre marocain Moha Oulhouceine Achibane, dit «Le Maestro», a rendu l’âme, vendredi matin chez lui, dans son village d’Azrou Aït Lahcen, cercle de Lakbab, dans la province de Khénifra, à l’âge de 113 ans, selon le président de l’Association Le Maestro des poètes amazighes, Khalid Zouani.


Les obsèques du défunt auront lieu vendredi dans son village, après la prière d’Al Asr. Figure emblématique de la scène culturelle marocaine, Moha Oulhouceine Achibane a entamé sa carrière artistique dès 1950 au cours de laquelle il a trôné sans partage, pendant plus de 60 ans, à la tête de l’art d’Ahidous du Moyen-Atlas.

Le défunt, qui compte à son actif près de 150 participations à des forums et festivals internationaux, a été le premier Marocain à avoir allumé le flambeau de la Coupe du monde en Espagne (1982).

Il compte également à son escarcelle plusieurs distinctions et prix nationaux et internationaux qui lui ont été remis par des personnalités mondiales de renom.

Avec sa disparition, c’est un monument de l’art et de la culture amazighes authentiques qui s’éteint, après avoir conféré, avec brio et maestria, une dimension internationale à une danse populaire typiquement marocaine.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page