Maroc

La place des MRE dans la régionalisation, objet d’un colloque

Les Conseils élus et leurs présidents sont tenus de fournir des services spécifiques aux MRE, selon Cherki Draiss./DR

À l’initiative de la Chambre des conseillers et du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME), les Marocains résidant à l’étranger (MRE) et des acteurs associatifs et politique étrangers ont participé, mercredi à Rabat, à un colloque sous le thème : «Les Marocains du monde et la régionalisation avancée».

Cette rencontre de deux jours jette la lumière sur le rôle et les attributions des régions en termes d’intégration de la donne migratoire dans les politiques du développement local. Elle mettra en relief l’implication des Marocains du monde dans le développement de leurs régions d’origine.

Abdelhakim Benchamach, président de la Chambre des conseillers, a précisé que la régionalisation avancée ne peut aboutir sans l’adhésion effective des différentes composantes de la société marocaine. Il a appelé à une réflexion collective aux meilleurs moyens qui permettront aux Marocains du monde de contribuer aux processus et mécanismes du développement territorial, particulièrement au niveau régional.

De son côté, Cherki Draiss, le ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur a fait observer que la gestion des affaires de la migration en général et de celles des Marocains du monde en particulier revêtent une importance primordiale dans les politiques publiques au Maroc, sur les plans central, régional et local. Et de relever que les Conseils élus et leurs présidents sont tenus de fournir des services spécifiques à cette frange de citoyens eu égard à la nature de leurs attentes et de leurs aspirations.

Change : l’économie marocaine lourdement impactée par la hausse du dollar



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page