Maroc

L’essentiel de l’entretien entre Mezouar et Ayrault à Paris

Salaheddine Mezouar et son homologue français, Jean-Marc Ayrault./DR

Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Salaheddine Mezouar a eu, mercredi à Paris, un entretien avec son homologue français, Jean-Marc Ayrault, axé sur les relations bilatérales et des questions régionales et internationales d’intérêt commun.
Dans une déclaration à la presse à l’issue de cette rencontre, Mezouar a indiqué avoir évoqué avec son homologue les relations bilatérales, l’échange régulier des visites ministérielles et les réunions de haut niveau.


Mezouar a par ailleurs remercié la France pour sa position «cohérente» concernant le conflit artificiel autour du Sahara marocain, faisant savoir que l’entretien a été l’occasion d’évoquer le processus onusien et les perspectives par rapport à la dernière résolution du Conseil de sécurité de l’ONU.

«La France confirme son soutien au Maroc et continuera à agir dans le même esprit», s’est félicité le ministre des Affaires étrangères et de la coopération.

La rencontre a permis en outre d’échanger sur les dates possibles pour la tenue du sommet 5+5, a poursuivi Mezouar, faisant savoir que les deux parties ont convenu d’une date autour du mois d’octobre.

Au volet international, le ministre a salué l’initiative française concernant l’organisation d’un sommet sur le conflit israélo-palestinien, se disant convaincu que cette rencontre permettra de créer une dynamique dont la région a besoin. Il a aussi rappelé que ce conflit est à l’origine de beaucoup de problèmes dans ladite région.

Évoquant le dossier libyen, Mezouar a indiqué que les deux parties ont souligné la nécessité de poursuivre le soutien au gouvernement Al-Sarraj, pour permettre la stabilisation du pays, notant que la lutte contre l’organisation État islamique demeure une priorité.

L’état d’avancement des discussions concernant le dossier syrien a été également abordé lors de cet entretien.

L’entretien a porté aussi sur la COP22, prévue en novembre prochain à Marrakech, et notamment les réalisations et le plan d’action, ainsi que sur les initiatives franco-marocaines visant à mettre en œuvre l’Accord de Paris.

Le ministre s’est en outre dit convaincu que la visite en juillet prochain au Maroc de Jean-Marc Ayrault sera l’occasion d’avancer sur un certain nombre de sujets communs.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page