Maroc

IRCAM. Ahmed Boukous: « Les besoins sont énormes »

Ahmed Boukous, Recteur de l’Institut royal de la culture amazighe (IRCAM) Le budget d’un milliard de dirhams est-il suffisant pour mettre sur les rails le chantier de l’amazigh ? Le dossier de l’officialisation du caractère officiel de l’amazigh figurait parmi les préoccupations du gouvernement précédent. Mais nous n’avions pas, jusqu’ici, une déclaration précise et mieux encore une proposition concernant le financement. Le fonds  devrait couvrir des domaines comme l’habilitation des promoteurs de la culture de l’amazigh et des artistes dans...

Cet article est réservé aux abonnés

Abonnez vous pour lire cet article ainsi que tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Déjà abonné connectez vous ICI

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page